La Bourse de Paris reprend des couleurs (+0,66%) grâce à de bons indicateurs

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris reprend des couleurs (+0,66%) grâce à de bons indicateurs

L’indice CAC 40 a gagné 35,04 points à 5.318,67 points dans un volume d’échanges modéré de 3,3 milliards d’euros. La veille, il avait fini en recul de 0,42%.

La cote parisienne a ouvert en légère hausse avant de gagner du terrain en fin de matinée, encouragée par de bons chiffres en zone euro puis confortée par des statistiques américaines également encourageantes.

"Nous sommes enfin face à des indicateurs économiques un tout petit peu plus dans le vert et probablement aussi dans une forme de rebond technique après quelques séances vraiment en demi-teinte", a commenté auprès de l’AFP Mikaël Jacoby, responsable du courtageEurope continentale de Oddo Securities.

Par ailleurs, "le début du mois joue également souvent dans la réallocation de certains portefeuilles", a-t-il expliqué.

Alors que la croissance du secteur manufacturier en zone euro a continué d’accélérer en mai, s’établissant au plus haut depuis près de six ans, l’activité dans ce même secteur aux Etats-Unis a légèrement progressé ce mois-ci, selon l’association professionnelle ISM.

Mais le chiffre le plus attendu de la séance outre-Atlantique était celui des créations d’emplois dans le secteur privé pour le mois de mai, considéré comme un indicateur avancé du rapport mensuel sur l’emploi américain de vendredi, qui ont augmenté bien plus que ne s’y attendaient les analystes.

Toutefois, les volumes d’échanges de la séance sont restés relativement faibles, à l’image des derniers jours, a tempéré M. Jacoby.

Les investisseurs restent en effet prudents à l’approche des élections législatives françaises, mais une fois cette échéance passée, il sera sans doute "beaucoup plus facile de se positionner pour les investisseurs", a-t-il ajouté.

- Airbus décolle -

Du côté des valeurs, Airbus a gagné 2,96% à 75,23 euros alors que l’avionneur européen a profité de la visite en Allemagne du Premier ministre chinois Li Keqiang pour signer un protocole d’accord avec la Commission nationale chinoise de développement et de réformes (NDRC).

Vivendi a pris 1,97% à 19,68 euros, profitant des déclarations de Vincent Bolloré, son patron, qui a déclaré jeudi que son fils Yannick était appelé à occuper à terme de plus grandes responsabilités au sein du groupe de médias et contenus et confirmé qu’une potentielle mise en Bourse d’Universal était à l’étude.

Le groupe va en outre faire appel d’ici le 20 juin de la décision du régulateur italien des télécoms qui l’a sommé de réduire sa participation dans Telecom Italia ou Mediaset, a indiqué jeudi une source proche du dossier.

Orange a reculé de 0,70% à 15,53 euros. Le syndicat SUD du groupe a protesté jeudi symboliquement "contre la hausse de 8% des dividendes réservés aux actionnaires" en projetant des milliers de mini billets de 500 euros à l’entrée du Palais des congrès à Paris où se tenait l’Assemblée générale des actionnaires.

Le secteur automobile (constructeurs et équipementiers) a fini lui aussi bien orienté, le marché français ayant enregistré une croissance de 8,9% en mai. Renault est monté de 2,07% à 84,81 euros, PSA s’est apprécié de 1,74% à 17,86 euros, Michelin a grimpé de 1,96% à 114,20 euros, Valeo de 1,36% à 62,81 euros et Faurecia de 4,07% à 48,63 euros.

jra/fpo/pre

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.