La Bourse de Paris reprend quelques forces après plusieurs séances moroses (+0,44%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris reprend quelques forces après plusieurs séances moroses (+0,44%)2

L’indice CAC 40 a gagné 19,38 points à 4.437,06 points, dans un faible volume d’échanges de 1,82 milliard d’euros. La veille, ilavait reculé de 0,96%.

"Aujourd’hui, le marché tente de résister à un mouvement de prise de bénéfices ou de correction technique", explique à l’AFP Andrea Tuéni, analyste de Saxo Banque.

Après une ouverture dans le vert, la cote parisienne est en effet restée proche del’équilibre une bonne partie de la journée, accentuant sa hausse en fin de séance sans toutefois retrouver le cap des 4.500 points franchi la semaine dernière.

"Depuis le début de la semaine, le marché est en réserve, avec des signes d’essoufflement" poursuit M. Tuéni.

"Il attend un catalyseur pour se dynamiser", ajoute-t-il, "alors que les volumes d’échanges sont faibles".

Mercredi, la publication du compte-rendu de la réunion de juillet de la Réserve fédérale américaine n’avait guère permis aux investisseurs de tirer de conclusions sur lesperspectives d’un relèvement des taux directeurs américains.

Pour tenter de détecter des signaux plus tangibles, ils tournaient leur attention jeudi vers le président de la Réserve fédérale de New York, William Dudley, qui devait intervenir lors d’un point de presse.

Maisà présent, le marché attend surtout "le discours de la présidente de la Fed, Janet Yellen, à Jackson Hole" en fin de semaine prochaine, commente M. Tuéni.

Dans le compte-rendu de sa réunion de politique monétaire de juillet, publié jeudi, la BCE a pour sa part eu à coeur de "nepas alimenter d’attentes injustifiées" sur le marché quant à une nouvelle action monétaire.

Du côté des indicateurs, l’agenda était relativement bien fourni. Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont baissé un peu plus que prévu, tandis que l’indice compositedes principaux indicateurs américains a grimpé de 0,4%.

Les ventes au détail au Royaume-Uni ont augmenté de 1,4% en juillet sur un mois, signe que les consommateurs n’ont pas été découragés par le vote en faveur du Brexit.

En zone euro, l’inflation a progressé de 0,2% enjuillet sur un an.

Bonne surprise sur le marché du travail en France : le taux de chômage de l’Insee a baissé au deuxième trimestre, pour s’établir à son plus bas niveau depuis 2012.

Du côté des valeurs, Ingenico (+0,98% à 95,02 euros) a profité de l’annonce d’un partenariat en Europe avec le populaire système de paiement mobile chinois Alipay.

Soutenues par des cours du pétrole en hausse, qui s’appuyaient toujours sur la baisse surprise des stocks américains publiés la veille, les valeurs liées au secteur des matières premières ont grimpé, à l’image d’ArcelorMittal (+3,14% à 5,79 euros), CGG (+2,69 à 23,25 euros), Total (+0,70% à 43,65 euros), Vallourec (+4,57% à 4,51 euros) ou encore Technip (+3,62% à 52,69 euros).

mlm/els/csg

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.