La Bourse de Paris repart du bon pied grâce à Wall Street et à la Chine (+0,11%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris repart du bon pied grâce à Wall Street et à la Chine (+0,11%)

A 09H20 , l’indice CAC 40 prenait 6,19 points à 5.500,18 points. La veille, il avait fini en recul de 0,36%, tandis que Wall Street a inscrit des nouveaux records mercredi soir.

"Les indices américains n’ont pas mis plus d’une séance à retrouver le chemin de la hausse avec une progression proche de 1% sur les principaux indices", ont relevé les analystes d’Aurel BGC, en notant que les autres places boursières avaient toutefois du mal "à suivre le rythme".

Selon eux, "le principal rendez-vous du jour, la publication de la croissance chinoise, est déjà passé" et "la séance ne devrait pas être beaucoup plus animée que les précédentes en Europe".

Avant l’ouverture européenne, les investisseurs ont en effet pris connaissance de nombreuses statistiques chinoises, à commencer par la croissance qui a accéléré à 6,9% en 2017. Outre ce sursaut après avoir enregistré l’année précédente sa pire performance depuis plus d’un quart de siècle, le PIB a également bien résisté au quatrième trimestre, à 6,8%.

La production industrielle est pour sa part restée robuste en décembre mais les ventes au détail ont quelque peu ralenti leur rythme de croissance. Quant à l’investissement en capital fixe, il a augmenté de 7,2% sur l’ensemble de l’an dernier, la tendance restant la même que fin novembre.

L’agenda des indicateurs est aussi étoffé aux États-Unis, avec les mises en chantier de logements en décembre, les demandes hebdomadaires d’allocation chômage et les stocks hebdomadaires de pétrole brut.

Les marchés européens profitaienten outre d’une accalmie du côté de l’euro qui se stabilisait à 1,22 dollar jeudi matin, après être monté en cours d’échanges asiatiques mercredi à 1,2323 dollar, soit son niveau le plus fort depuis mi-décembre 2014.

Sur le terrain des valeurs, Carrefour montait de 2,23% à 18,08 euros, les investisseurs accueillant favorablement des ventes annuelles en hausse en 2017, en dépit d’une révision à la baisse de la prévision de résultat opérationnel courant (ROC) pour l’année.

Europcar gagnait 6,35% à 11,06 euros, bénéficiant à plein d’un relèvement de sa recommandation à "surpondérer" par Morgan Stanley.

Le secteur bancaire restait dans le rouge, comme la veille, Crédit Agricole reculant de 0,56% à 15,11 euros, Société Générale de 0,47% à 45,07 euros et BNP Paribas de 0,08% à 66,33 euros.

Soitec baissait de 1,01% à 68,70euros malgré un chiffre d’affaires en hausse de 20% au troisième trimestre de son exercice décalé 2017/2018 et de la confirmation de ses objectifs annuels.

Euronext perdait 0,37% à 54,05 euros. L’opérateur boursier a annoncé l’acquisition de 80% de la société basée en Suède InsiderLog, spécialisée dans la gestion de listes d’initiés (personnes disposant d’informations privilégiées), pour un montant de 5,8 millions d’euros.

Vinci évoluait à l’équilibre (+0,09% à 87,50 euros) alors que le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a assuré mercredi qu’il y aurait "des discussions" avec le groupe de BTP, qui avait été choisi pour construire l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes dont le gouvernement a annoncé l’abandon.

Manutan montait de 0,63% à 96,20 euros, dynamisé par un chiffre d’affaires en hausse de 6,6% au premier trimestre de son exercice décalé 2017-2018, clos fin décembre.

Argan prenait 0,71% à 42,30 euros. La société foncière a publié un bénéfice net en légère baisse de 4% au cours de l’exercice 2017, à 91,7 millions d’euros, malgré une amélioration de 13% de ses revenus locatifs.

abx/soe/ggy