La Bourse de Paris repart dans le vert (+0,46%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris repart de l’avant à l’occasion d’une séance calme (+0,46%)2

A 09H28 , l’indice CAC 40 prenait 22,86 points à 5.016,68 points, parvenant à se hisser au-dessus du seuil symbolique des 5.000 points. Vendredi, il avait reculé de 0,71%.

Les investisseurs auront peu de grain à moudre en ce début de semaine mais auront plus à faire ces prochains jours, avec une série d’indicateurs attendue des deux côtés de l’Altantique.

"La vigueur de la croissance (aux Etats-Unis, NDLR) sera encore un des enjeux majeurs des prochains jours alors que les données publiées la semaine dernière ont une nouvelle fois déçu", soulignent les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

Les investisseurs devraient continuer à suivre les indicateurs publiés attentivement, toujours à l’affût d’indices pouvant lesmettre sur la voie du calendrier que pourrait adopter la Fed pour remonter ses taux directeurs.

Dans ce contexte, "la Réserve fédérale et les spéculations concernant la prochaine hausse des taux d’intérêt directeurs américains devraient animer les marchés ces prochains jours", commente John Plassard, de Mirabaud Securities.

Un responsable de la banque centrale américaine a réitéré sa "prudence" sur le calendrier d’une première hausse des taux d’intérêt qu’il ne souhaite pas avant l’année prochaine.

Une partie de l’attention des marchés devrait par ailleurs rester concentrée sur les discussions entre la Grèce et ses créanciers.

"A mesure que le mois de mai avance, la Grèce va occuper de plus en plus les esprits alors que la perspective d’un accord semble encore assez lointaine", note le courtier Aurel BGC.

Le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, a pressé la Grèce de "constituer une liste de réformes complète et crédible", dans un entretien au quotidien allemand Bild, au lendemain de la décision de l’agence de notation Fitch de confirmer la note "CCC" de la Grèce, tout en indiquant que le risque de défaut sur sa dette était une "réelle possibilité".

Du côté des valeurs, Edenred perdait 2,75% à 22,80 euros après l’annonce du départ au 31 juillet de son PDG Jacques Stern, qui occupe ce poste depuis 2010.

Société Générale était presque stable (-0,04% 0 44,63 euros). La commandante de police en charge de l’enquête sur les pertes de la banque de la Défense début 2008 a fait état, lors d’une récente audition devant la justice, d’éléments qui établiraient que plusieurs dirigeants de la banque étaient au courant des agissementsde l’ex-trader Jérôme Kerviel, selon le site Mediapart.

Unibail-Rodamco reculait pour sa part de 0,23% à 243,30 euros après l’annonce de la cession d’une participation dans le gestionnaire de centres commerciaux allemand mfi AG.

Iliad baissait de 0,55% à 216,80 euros. L’attribution garantie de nouvelles fréquences dans la bande 700 MHz à l’opérateur télécom Free, filiale d’Iliad, serait "trop risquée juridiquement", selon une étude menée par l’Arcep, l’autorité de régulation des télécommunications, affirme Les Echos.

Global Bioenergies progressait en revanche de 2,76% à 44,29 euros, profitant de l’annonce de la production de son premier lot d’essence renouvelable à obtenu à partir de matière végétale, qui sera livré au groupe automobile allemand Audi.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.