La Bourse de Paris repart à la baisse faute de nouvelles majeures (-0,43%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris repart à la baisse faute de nouvelles majeures (-0,43%)2

A 09H24 , l’indice CAC 40 perdait 21,34 points à 4.931,17 points. La veille, il avait progressé de 0,82%.

"La séance du jour s’annonce encore assez molle" en l’absence de "statistique importante de part et d’autre de l’Atlantique", soulignent dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC.

Les investisseurs ont pris connaissance avant l’ouverture du marché d’une légère augmentation de l’inflation en France en octobre, tandis qu’en Allemagne, les prix à la consommation ont recommencé à croître sur le même mois.

"Avec peu d’éléments" au programme en cours de séance, "l’attention devrait se porter sur les différentes déclarations de banquiers centraux, à commencer par le président de la BCE (Banque centrale européenne, ndlr) Mario Draghi" devant le Parlement européen, anticipe pour sa part Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, a de son côté indiqué au Figaro que l’institution monétaire de Francfort prendrait des décisions sur sa politique monétaire en décembre "en fonction de l’économie et non des marchés financiers" qui penchent pour une nouvelle action de la BCE en faveur de l’économie de la zone euro.

Aux Etats-Unis, doivent également s’exprimer la présidente de la banque centrale américaine(Fed) Janet Yellen ainsi que d’autres membres de l’institution, dans un contexte d’incertitude entourant une éventuelle remontée des taux directeurs en décembre.

A cet égard, les marchés resteront attentifs aux demandes hebdomadaires d’allocation chômage outre-Atlantique.

"Dans l’attente des réunions de la BCE et de la Fed en décembre, les marchés se refusent à prendre des initiatives", constate Aurel BGC.

Ils garderont également un oeil sur les cours du brut avec à l’agenda le rapport mensuel de l’Opep et la publication des stocks hebdomadaires depétrole brut aux Etats-Unis.

Du côté des valeurs, Amundi grignotait 0,07% à 45,03 euros pour ses premiers pas à la Bourse de Paris.

Son principal actionnaire Crédit Agricole reculait pour sa part de 0,84% à 11,28 euros tandis que Société Générale, qui a cédé l’intégralité de ses parts dans cette opération, évoluait en baisse de 0,91% à 44,54 euros.

Iliad progressait de 2,89% à 201,45 euros après la publication d’un chiffre d’affaires en hausse de 5,3% à 1,11 milliard d’euros au troisième trimestre. Le groupe a annoncé avoir dépassé pourla première fois la barre des 17 millions d’abonnés.

De son côté, Hermès ne bougeait pas (350,35 euros). Le groupe a vu ses ventes totaliser 1,14 milliard d’euros au troisième trimestre, en progression de 15,4% sur un an, mais en légère baisse par rapport au trimestre précédent.

Airbus Group perdait pour sa part 0,99% à 65,89 euros. L’Iran achètera "probablement" des Airbus, a annoncé le président iranien Hassan Rohani dans un entretien à la chaîne de télévision France 2 et à la radio Europe 1.

Enfin, Artprice.com gagnait 2,04% à 13,52 euros, profitant d’une hausse de 21% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre.

cc/fka/mml

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.