La Bourse de Paris relève la tête dans le sillage de Wall Street (+2,53%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris relève la tête dans le sillage de Wall Street (+2,53%)2

A 09H30 , l’indice CAC 40 prenait 113,71 points à 4.614,76 points. La veille, le marché parisien avaitterminé en nette baisse (-1,40%), après s’être montré très hésitant tout au long de la séance en raison des incertitudes persistantes sur la Chine.

"La publication de la 2e estimation du PIB américain cet après-midi constituera l’élément central de la journée", soulignent lesstratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

"Par ailleurs, la prudence de la Fed (...) acte le report de la première hausse des taux directeurs de l’institution après septembre", ajoutent-ils.

Le président de la Réserve fédérale de New York, William Dudley a affirmé mercredi que le besoin de relever les taux d’intérêt américains dès septembre lui apparaissait "moins impérieux" qu’il y a quelques mois, reconnaissant que "les développements internationaux", dont le ralentissement en Chine, pourraient conduire "à un ralentissement de la croissance mondiale et à moinsde demande" pour l’économie américaine.

Les investisseurs s’interrogent de longue date sur le calendrier que choisira la Fed pour relever ses taux et mettre ainsi fin à des années de politique monétaire ultra accommodante.

"La prise de parole des représentants de la Fed laisse présager peu de surprise lors de la conférence de Jackson Hole qui débute aujourd’hui" et qui réunit les banquiers centraux, ajoute Crédit Mutuel-CIC.

L’actualité macroéconomique américaine va par ailleurs continuer de tenir le haut du pavé avec, en plus de la croissance, les demandes hebdomadaires d’allocation chômage et les promesses de vente de logements en juillet.

En France, pour la première fois depuis six mois, le nombre de demandeurs d’emploi a légèrement reculé en juillet (-1.900). Mais l’Hexagone, avec ses 3,55 millions de chômeurs, flirte toujours avec le record.

Du côté des valeurs, Bouygues (+6,83% à 33,69 euros) prenait la tête du CAC 40 après avoir publié un bénéfice net de 115 millions d’euros pour le deuxième trimestre 2015 et relevé les perspectives de Bouygues Telecom, tout en confirmant celles de la construction et de TF1.

En revanche, Pernod Ricard reculait de 2,45% à 91,51 euros, affecté par une chute de son bénéfice net 2014/15.

Gemalto perdait pour sa part 5,21% à 70 euros après des résultats au premier semestre jugés mitigés par certains analystes.

Eiffagegagnait 4,41% à 55,18 euros, dopé par l’annonce d’un bénéfice net en hausse de 14,5% au premier semestre.

Total (+1,09% à 38,12 euros) profitait de la cession d’actifs de transport de gaz en mer du Nord britannique à North Sea Midstream Partners pour 585 millions de livres, soit environ 800 millions d’euros.

ID Logistics (+1,15% à 101,15 euros) était recherché après un résultat net en hausse de 54,8% pour le premier semestre.

Rougier prenait 4,12% à 31,59 euros, bénéficiant de l’attribution de sa première concession forestière en Centrafrique, 270.000 hectares pour une durée de 25 ans.

cc/fpo/sg

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.