La Bourse de Paris regagne du terrain avant la Fed (+0,54%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris regagne du terrain avant la Fed (+0,54%)2

A 09H31 , l’indice CAC 40 prenait 26,04 points à 4.873,11 points. La veille, le marché parisien avait nettement reculé de 1,02%.

"Les initiatives seront sans doute limitées avant le FOMC (Comité de politique monétaire de la banque centrale américaine, ndlr) ce soir", anticipent les stratégistes du courtier Aurel BGC.

Le marché qui a beaucoup progressé en fin de semaine dernière, conforté par le soutien assuré de la Banque centrale européenne (BCE), était sur la défensive depuis le début de la semaine à l’approche de cette échéance.

Aucune conférence de presse de la présidente de l’institution monétaire Janet Yellen n’étant prévue après la réunion, les investisseurs devront secontenter d’un communiqué.

Le choix des mots employés "dans le communiqué de la Fed, attendu à 19H00, sera essentiel pour juger si une hausse des taux reste possible cette année", poursuit Aurel BGC.

Les investisseurs redoutent cette échéance qui marquerait un tournantdans la politique ultra-accommodante de la Fed.

En dehors de ce rendez-vous, dont les conclusions ne tomberont qu’après la clôture des places boursières européennes, les investisseurs auront peu de choses à se mettre sous la dent si ce n’est le Baromètre GfK du moral des consommateurs en Allemagne pour le mois d’octobre.

Il s’est replié pour le troisième mois d’affilée et devrait continuer à se dégrader en novembre, sur fond d’inquiétudes concernant l’afflux de migrants en Allemagne.

En France, l’indicateur mesurant le moral des ménages s’est légèrement dégradé en octobre, tandis que les mises en chantier de logements neufs semblent amorcer un redressement. De leur côté les permis de construire accordés pour des logements neufs ont progressé.

Les publications trimestrielles continueront par ailleurs d’animer la cote.

Aux Etats-Unis, le groupe informatique américain Apple a encore annoncé des résultats en très forte hausse et supérieurs aux attentes du marché.

Du côté des valeurs, Seb (+5,35% à 91,97 euros) profitait d’une croissance robuste de ses ventes au troisième trimestre.

Nexity (+2,13% à 39,58 euros) bénéficiait d’un chiffre d’affaires en hausse de 19% sur les neuf premiers mois de l’année.

En revanche, Numericable-SFR perdait 1,91% à 42,88 euros, le marché accueillant froidement la poursuite du redressement au troisième trimestre, avec un bénéfice net de 103 millions d’euros, contre une perte de 11 millions un an plus tôt.

LVMH (-1,04% à 166,75 euros) était pénalisé par un abaissement de recommandation par Exane BNP Paribas, entraînant Kering qui perdait 1,10% à 166,70 euros.

Mauna Kea Technologies s’envolait pour sa part de 61,44% à 3,81 euros obtenu l’autorisation de l’agence américaine du médicament (FDA) pour utiliser en chirurgie son produit phare, le mini-microscope Cellvizio.

Cegedim accusait à l’inverse une forte baisse de 7,91% à 32,23 euros, pénalisé par une révision à la baisseses objectifs pour 2015.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.