La Bourse de Paris redresse un peu la tête (+0,16%) avant les chiffres de l’emploi aux Etats-Unis

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris redresse un peu la tête (+0,16%) avant les chiffres de l’emploi aux Etats-Unis2

A 09H17 , l’indice CAC 40 prenait 7,28 points à 4.4473,28 points. La veille, ilavait fini en baisse de 0,21%.

"Aujourd’hui c’est bien évidemment les chiffres de l’emploi américain qui donneront le ton. Ils devraient finalement permettre aux investisseurs de parier ou non sur une hausse des taux d’intérêt" de la Réserve fédérale américaine le 15 juin, a résumé John Plassard, directeur adjoint de Mirabaud Securities.

"La séance du jour sera consacrée aux chiffres mensuels de l’emploi américain" et "des chiffres solides confirmeraient l’hypothèse d’un relèvement des taux", ont aussi estimé les analystes de Aurel BGC tout en jugeant un relèvement dès le 15 juin "peu probable avant le référendum britannique".

"Hier la BCE a suivi les traces de l’OCDE plus tôt dans la semaine en remontant ses prévisions de croissance pour l’économie européenne. Aujourd’hui nous verrons si cet optimisme est justifié avec les derniersPMI dans les services" à l’agenda en Europe, a également souligné Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

La Banque centrale européenne (BCE) n’a pas touché jeudi à ses taux directeurs, abaissés début mars à des niveaux historiquement bas, et n’a pas fait le geste que beaucoup espéraient à l’encontre de la Grèce.

Elle a pour l’essentiel révisé à la hausse ses prévisions de croissance et d’inflation pour la zone euro cette année, prenant acte d’un léger éclaircissement de l’environnement macroéconomique.

"Sans surprise, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé de ne pas modifier sa politique, ce qui signifie qu’aucun accord n’a été trouvé sur un plafonnement de la production" a également souligné M. Plassard.

Cette absence de mauvaises nouvelles a permis une remontée des cours du pétrole, aidée en outre par l’annonce d’un reflux des stocks américains.

Du côté des indicateurs, la France publiera ses chiffres définitifs d’activité en mai (PMI Markit) et la zone euro ses indices d’activités PMI définitifs pour le même mois (composite et services) ainsi que ceux de son commerce de détail en avril.

Aux Etats-Unis outre le rapport mensuel, le commerce extérieur, les commandes industrielles en avril et l’indice ISM d’activité dans les services en mai sont attendus.

Sur le terrain des valeurs, Total montait de 1,13% à 42,82 euros alors que le groupe veut "redémarrer sans délai" la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique), complètement arrêtée dans le cadre de la fronde contre la loi travail, après une consultation du personnel qui s’est majoritairement prononcé en faveur de la reprise du travail.

Plus généralement le secteur pétrolier était bien orienté grâce à la remontée des cours du pétrole. Maurel et Prom prenait 0,61% à 3,30 euros et CGG 3,08% à 0,67 euros.

Accor prenait la tête du CAC 40 (+3,80% à 39,34 euros) alors que Jin Jiang, actionnaire chinois à plus de 15% de l’hôtelier français,vise à monter à 29% à son capital, selon Le Figaro.

Airbus refluait légèrement de 0,13% à 47,45 euros après la décision de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) de clouer au sol les hélicoptères Super Puma d’Airbus, à la suite d’un accident fin avril en Norvège qui avait coûté la vie à 13 personnes, et qui semble dû selon les autorités norvégiennes à une défaillance mécanique.

Saint-Gobain grappillait 0,11% à 39,97 euros. Le PDG du groupe Pierre-André de Chalendar a réaffirmé sa détermination à mener à bien l’acquisition du groupe suisse Sika, fortement contesté, affirmant devant l’assemblée générale des actionnaires que "le temps n’aura pas raison de notre projet d’acquisition".

Valeo montait de 0,80% à 138 euros, profitant de l’accord obtenu pour racheter l’entreprise allemande FTE, spécialisée dans lesembrayages et les transmissions automobiles, pour une valeur d’entreprise de plus de 819 millions d’euros.

Mr Bricolage grimpait de 2,86% à 13,29 euros. La société ANPF, détenue par les actionnaires adhérents du réseau Mr Bricolage, a annoncé son intention de se renforcer au capitaldu groupe de distribution spécialisé dans le bricolage, en rachetant 22,62% supplémentaires du capital.

Derichebourg bénéficiait (+1,15% à 2,55 euros) de l’annonce de l’acquisition via sa filiale Derichebourg Propreté du groupe Alter Services, spécialisé dans la propreté, présente dans le sud de la France.

Virbac profitait (+2,56% à 166,35 euros) du relèvement de sa recommandation à "acheter" par Jefferies.

BNP Paribas (-0,64% à 47,21 euros) et Société Générale (-0,37% à 36,09 euros) reculaient un peu après l’abaissement de la leur à "neutre" contre "acheter" par HSBC.

abx/fpo/mcj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.