La Bourse de Paris rebondit, soutenue par la Chine et la Grèce (+0,37%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris rebondit, soutenue par la Chine et la Grèce (+0,37%)2

A 09H00 , l’indice CAC 40 prenait 19,20 points à 5.173,95 points. Vendredi, il avait perdu0,72%.

Le marché parisien rebondissait, porté par "le rebond de la Chine et la perspective d’un accord imminent en Grèce", souligne le courtier Aurel BGC.

Il reste que selon lui "la semaine, la deuxième du mois d’août, s’annonce particulièrement calme" et "aujourd’hui, le calendrier est quasi vide", faute d’indicateurs aux Etats-Unis et en zone euro.

Les investisseurs se concentrent sur la Chine, qui a dévoilé plusieurs statistiques mitigées ce weekend, alors que le ralentissement de l’économie chinoise inquiète les marchés depuis plusieurs semaines.

Le commerce extérieur a continué de se dégrader en juillet dans le pays, avec une nette baisse à la fois des exportations et des importations sur un an. L’inflation en Chine s’est à quant à elle légèrement accélérée en juillet mais reste faible.

Dans la foulée, le marché boursier chinois progressait nettement lundi, tablant sur "un plan de relance plus lourd en Chine", selon les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

"De nouvelles mesures seront nécessaires pour éviter que la croissance ne marque le pas de manière marquée", indiquent-ils.

En dehors de la Chine, les investisseurs devraient être rassurés par les avancées en Grèce, où les discussions avec les créanciers sur un nouveau programme d’aide de 82 milliards d’euros sont entrées ce weekend dans la dernière ligne droite.

"Les négociations accélèrent et lesdifférents partis espèrent un accord dans les jours à venir afin que les fonds soient disponibles la semaine prochaine et que le pays puisse honorer ses prochaines créances. Le compromis devrait renforcer l’attrait pour les actifs européens mais l’enjeu pour la suite est de voir la majorité sur laquelle Alexis Tsipras (Premier ministre grec, ndlr) pourra s’appuyer", souligne Crédit Mutuel-CIC.

Un accord serait une bonne nouvelle pour les marchés qui ne semblaient toutefois plus trop s’inquiéter du déroulé des discussions depuis les engagements de principe pris lors d’un sommet de la zone euro mi-juillet.

Parmi les valeurs, plusieurs poids lourds du CAC 40 soutenaient la tendance, avec Sanofi (+1,01% à 99,23 euros), Axa (+0,73% à 24,91 euros), Airbus (+1,76% à 67,67 euros) et L’Oréal (+0,73% à 178,25 euros).

Orange prenait 0,87% à 15,12 eurosaprès avoir cédé sa filiale mobile en Arménie au fournisseur d’accès internet arménien Ucom, sans préciser le montant de l’opération.

JCDecaux était en forte hausse (+2,29% à 34,23 euros), alors que Jean-François Decaux a indiqué au Financial Times vouloir doubler sa part de marché dans les 10 ans à venir, via notamment des acquisitions aux Etats-Unis.

Air France-KLM perdait 0,14% à 6,44 euros. Le groupe a annoncé un trafic passagers en hausse de 2,4% en juillet à 8,9 millions de passagers, grâce à une croissance sur tous les réseaux et au développement de sa filiale à bas coûts Transavia.

CGG reculait (-0,91% à 4,03 euros) après avoir vu sa note abaissée par Standard and Poor’s et Moody’s.

Marie Brizard, ex-Belvédère, était presque stable (+0,05% à 20,96 euros) après avoir enregistré un chiffre d’affaires en haussede 0,58% au premier semestre.

Enfin, Archos chutait (-6,16% à 1,98 euro) après avoir creusé sa perte nette au premier semestre, à 3,5 millions d’euros.

jbo/fpo/mcj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.