La Bourse de Paris rebondit au lendemain du compte-rendu de la Fed (+0,41%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris rebondit au lendemain du compte-rendu de la Fed (+0,41%)2

A 09H27 , l’indice CAC 40 prenait 17,91 points à 4.435,59 points. La veille, le marché parisien avait cédé 0,96%.

Même s’ils progressentce matin, les marchés sont dans un contexte de "pause technique", selon les analystes de Saxo Banque. Et "il n’est pas acquis que le rebond perdure", complètent les statégistes du courtier Aurel BGC.

Le compte-rendu de la dernière réunion de comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) a souligné la division des membres de l’institution monétaire américaine sur l’évolution de l’économie à court terme, même s’ils ont tenu à conserver toutes leurs "options ouvertes" sur une éventuelle hausse des taux.

"Si quelqu’un espérait une forme de clarté avec le compte-rendu du dernier FOMC (Comité de politique monétaire de la Fed, ndlr), ils ont dû être déçus étant donné que ce qu’elles ont révélé ; une banque centrale divisée", constate Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Les investisseurs attendaient d’en savoir plus sur les intentions de la Fed concernant un potentiel relèvement de ses taux directeurs, dans le contexte d’une amélioration du marché de l’emploi mais d’une inflation à la trajectoire incertaine.

Ils continueront de suivre de près les communications des banques centrales puisque c’est au tour de la Banque centrale européenne de publier le compte-rendu de sa dernière réunion.

L’agenda des indicateurs économiques est par ailleurs fourni, avec notamment le taux de chômage en France, qui s’était stabilisé en début d’année et a baissé de 0,3 point au deuxième trimestre.

En zone euro est attendue l’inflation pour le mois de juillet, tandis que les ventes au détail du même mois sont au programme en Grande-Bretagne.

Aux Etats-Unis, l’activité industrielle dans la région de Philadelphie en août, les demandes hebdomadaires d’allocation chômageet l’indicateur composite de l’activité économique de juillet sont également prévues.

Du côté des valeurs, EDF (+1,11% à 11,37 euros) était soutenu par un début de suivi à "surpondérer" par les analystes de Barclays.

Ingenico (+0,91% à 94,96 euros) profitait de l’annonce d’un partenariat en Europe avec le populaire système de paiement mobile chinois Alipay.

Euronext prenait 0,57% à 40,69 euros. Le groupe a signé un accord définitif pour prendre une participation de 20% dans la chambre de compensation européenne EuroCCP pour environ 14 millions d’euros.

Les valeurs cycliques, les plus sensibles à la conjoncture, étaient bien orientées à l’image d’ArcelorMittal (+0,82% à 5,66 euros), Schneider Electric (+0,82% à 60,50 euros), Saint-Gobain (+0,52% à 38,92 euros) et LafargeHolcim (+0,66% à 47,04 euros).

cc/fka/spi

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.