La Bourse de Paris rebondit après avoir été plombée par la Chine (+1,80%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris rebondit après avoir été plombée par la Chine (+1,80%)2

A 09H18 , l’indice CAC 40 prenait 88,58 points à 5.014,01 points. La veille, il avait chuté de 3,40%.

Le marché parisien se relançait après avoir cédéplus de 5% lors des deux dernières séances, aidé par la bonne fin de séance de Wall Street mercredi.

"Les marchés européens vont probablement prendre conscience qu’ils ont surréagi, à l’image du rebond des indices américains hier soir", observe le courtier Aurel BGC dans une note.

Les investisseurs prenaient du recul concernant la Chine malgré une nouvelle dévaluation de la devise dans la nuit, pour le troisième jour consécutif. Cette baisse du yuan est toutefois limitée par rapport à celles des jours précédents.

"Les autorités semblent décidées à limiter le rythme de la dépréciation, déclarant même que l’essentiel du chemin pourrait maintenant être réalisé. La stabilisation des marchés actions et des marchés obligataires américains hier en fin de journée le laissait déjà entrevoir", expliquent les stratégistes chez CréditMutuel-CIC.

Les gestes de Pékin sur sa monnaie ont été largement interprétés par les investisseurs comme un moyen de relancer les exportations, ce qui a alimenté les craintes quant à un ralentissement prononcé d’un des moteurs de l’économie mondiale.

La séance sera parailleurs marquée par plusieurs indicateurs américains, avec notamment les demandes hebdomadaires d’allocation chômage et les ventes au détail pour juillet.

Les investisseurs seront très attentifs à ces chiffres, dans la mesure où de bonnes nouvelles alimenteraient l’idée que la Réserve fédérale américaine (Fed) pourrait remonter ses taux à la rentrée.

Enfin, la Grèce, qui doit publier les chiffres de croissance pour le deuxième trimestre, était toujours un sujet d’actualité, même si les marchés n’y prêtent guère attention.

Le Parlement grec doit débattre dans la journée du nouvel accord de prêt avec les créanciers du pays, ignorant les réserves de Berlin qui a encore "des questions" à poser, lors d’un Eurogroupe décisif, vendredi.

Sur le marché parisien, où l’ensemble des valeurs du CAC 40 étaient dans le vert, les entreprises exposées à la Chine rebondissaient.

Renault prenait 2,11% à 83,28 euros, PSA Peugeot Citroën 2,82% à 17,30 euros, LVMH 2,98% à 160,50 euros, Kering 1,66% à 171,30 euros, Pernod Ricard 1,61% à 104,45 euros et ArcelorMittal 1,07% à 8,20 euros.

La tentative de rebond du prix du brut soutenait le secteur pétrolier. Total gagnait 1,57% à 45,24 euros et Technip 0,67% à 50,15 euros.

AccorHotels était en hausse (+1,82% à 44,21 euros). Le groupe s’est associé avec la start-up TravelerCar pour proposer un service d’autopartage aux particuliers, qu’ils soient déjà clients du groupe ou pas.

Enfin, Rougier bondissait (+5,56% à 31,70 euros) après avoir annoncé un chiffre d’affaires en hausse de 21,9% au deuxième trimestre, des ventes qui lui permettent de poursuivre son redressement engagé l’an dernier.

jbo/fka/sg

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.