La Bourse de Paris rebondit (+0,50%), les yeux toujours tournés vers les Etats-Unis

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris rebondit (+0,50%), les yeux toujours tournés vers les Etats-Unis

A 09H25 , l’indice CAC 40 prenait 25,27 points à 5.112,86 points. Lundi, il avait fini en recul de 0,52%.

"Les investisseurs sont à la recherche du prochain catalyseur susceptible de justifier l’amorce d’une nouvelle tendance. En attendant, ils continuent à digérer les remous politiques qui ont secoué la Maison Blanche la semaine dernière et à observer les tensions latentes entre les Etats-Uniset la Corée du Nord", ont commenté dans une note les analystes du courtier Aurel BGC.

L’humeur restait en effet à la prudence sur les marchés en raison des doutes persistants concernant la capacité de l’administration américaine à mettre en oeuvre les réformes économiques promisesalors que les nuages s’accumulent au-dessus du président américain Donald Trump, y compris en provenance de son cercle rapproché.

A ces craintes de nature politique s’ajoutent les tensions géopolitiques avec la Corée du Nord, toujours en toile de fond, plusieurs analystes estimant que l’escalade rhétorique avec Washington pourrait reprendre en raison des exercices militaires annuels conjoints menés par la Corée du Sud et les États-Unis, une pratique qui a déjà fâché le président nord-coréen Kim Jong-Un par le passé.

L’agenda macroéconomique de la séance s’annonçait par ailleurs relativement mince, les investisseurs n’ayant que le baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers en Allemagne pour le mois d’août à se mettre sous la dent.

"L’attentisme des investisseurs peut également s’expliquer par l’approche du colloque de JacksonHole, rendez-vous habituel de la fin de l’été pour les grands banquiers centraux de la planète", ont poursuivi les analystes de Aurel BGC.

"En raison de la faiblesse persistante de l’inflation malgré une relative bonne santé économique aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe, l’incertitude persiste sur le moment où la Réserve fédérale américaine (Fed) et la Banque centrale européenne (BCE) vont franchir une nouvelle étape vers le resserrement de leur politique monétaire", ont-ils expliqué.

Sur le front des valeurs, les titres liés au secteur automobile étaient bien orientés : Valeo gagnait 0,68% à 57,34 euros, Michelin prenait 1,23% à 115,25 euros tandis que Peugeot progressait de 1,29% à 18,13 euros, Renault s’adjugeant 1,32% à 75,98 euros, devant l’équipementier Faurecia (+1,30% à 49,26 euros).

jra/mch/spi

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.