La Bourse de Paris rassérénée par la Chine et les Etats-Unis (+2,72%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris rassérénée par la Chine et les Etats-Unis (+2,72%)

L’indice CAC 40 a pris 125,63 points à 4.737,12 points dans un volume d’échanges modéré de 3,60 milliards d’euros. Depuis le 1er janvier, il a gagné 0,14%. Sur la semaine écoulée, il a engrangé 1,25%.

La cote parisienne a rebondi dès l’ouverture, poursuivant sa remontée dans la matinée avant de donner un premier coup d’accélérateur à l’ouverturede Wall Street et un deuxième vers 16H20, au moment des déclarations de M. Powell.

"On rattrape deux séances très négatives du début d’année et on remet les compteurs à zéro", a commenté pour l’AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant bleu Gestion.

Après une séance tourmentée jeudi, marquée par la dégringolade boursière d’Apple, Wall Street a ouvert sur un net rebond vendredi sous l’effet d’annonces rassurantes en provenance de Chine et d’un rapport américain robuste sur l’emploi avant d’accélérer.

Les créations d’emplois aux Etats-Unis en décembre ont bondi à leur plus haut niveau depuis février, des chiffres rassurant par rapport à ceux de la veille sur l’activité manufacturière qui a progressé moins que prévu en décembre, décevant les attentes des analystes.

Le ministère chinois du Commerce a confirmé vendredi que des négociateurs des Etats-Unis se rendraient en Chine lundi et mardi pour le premier tête-à-tête entre les deux puissances depuis que les chefs d’Etat des deux pays se sont rencontrés début décembre pour tenter d’apaiser leur différend commercial.

La Banque centrale chinoise a en outre annoncé une nouvelle réduction, d’un point de pourcentage, du taux de réserves obligatoires des banques, une mesure de soutien à l’économie dans un contexte de guerre commerciale Pékin-Washington.

"Deux éléments ont amplifié la hausse et accéléré la tendance : les chiffres des créations d’emplois aux Etats-Unis ressortis à un niveau très supérieur aux attentes et les propos de Jerome Powell qui en substance signalaient une pause dans le rythme de remontée des taux d’intérêt", a observé M. Larrouturou.

Autre "élément positif", le patron de la Fed a réaffirmé avec force vendredi l’indépendance de l’institution qu’il dirige et fait savoir sans hésitation qu’il ne démissionnerait pas si le président Donald Trump le lui demandait. Il a aussi fait valoir que les données économiques restaient "sur une bonne dynamique" pour le début de l’année.

Matières premières et pétrole à la fête

Les valeurs liées aux matières premières et au pétrole ont profité de l’annonce de la reprise des négociations entre Pékin et Washington.

Plus forte hausse du CAC 40, ArcelorMittal a grimpé de 6,58% à 18,46 euros. Sur le SBF 120, Aperam a bondi de 8,78% à 24,15 euros et Vallourec de 7,82% à 1,77 euro.

La parapétrolière TechnipFMC a bondi de 5,41% à 18,23 euros, le titre du géant pétrolier Total a progressé 2,50% à 47,41 euros.

Les valeurs bancaires, qui bénéficient d’un environnement plus favorable quand les taux d’intérêt remontent un peu, ont enregistréelles aussi des gains compris entre 3% et 5%. BNP Paribas (+4,85% à 40,74 euros), Crédit Agricole (+5,18% à 9,76 euros), Société Générale (+3,39% à 28,37 euros).

Les autres valeurs cycliques, soit les plus corrélées à l’environnement économique, comme le sont les actions automobiles, ont également connu un sursaut. Renault a pris 3,10% à 54,23 euros et Peugeot a grimpé de 5% à 18,91 euros.

pan/fka/LyS