La Bourse de Paris prudente au lendemain d’un sommet depuis 2008 (-0,30%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris prudente au lendemain d’un sommet depuis 2008 (-0,30%)2

A 09H20 , l’indice CAC 40 perdait 15,21 points à 5.073,07 points. La veille, il avait rebondi de 0,67%.

Le marché parisien prenait peu de risques après s’être relancé la veille et avoir atteint un nouveau plus haut depuis mai 2008. Il a même franchi les 5.100 points en séance.

Il pouvait pâtir en outre du recul de Wall Street mardi.

"Malgré une séance européenne globalement positive hier, il semble que la récente hausse des Bourses en Europe pourrait commencer à montrer des signes d’essoufflement", estime Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

"Ce n’est pas totalement surprenant, compte tenu des gains observésdepuis le début de l’année et sur le trimestre", selon lui.

Le CAC 40 a enregistré un bond de 19% depuis le 1er janvier et le Dax allemand de 20%, grâce à la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et à l’amélioration progressive de l’économie en zone euro.

La séance du jour sera marquée par quelques statistiques, à commencer par le baromètre Ifo de mars, mesurant le moral des entrepreneurs allemands (10H00).

"La seule statistique économique importante du jour, en Europe, sera l’Ifo allemand" et "les économistes prévoient une nouvelle amélioration du climat des affaires", remarque le courtier Aurel BGC.

Enfin, l’actualité devrait être une nouvelle fois calme aux Etats-Unis, où les investisseurs devront se contenter des commandes de biens durables pour février (13H30).

Parmi les valeurs, Accor était en forte baisse (-4,01% à 47,50 euros), après l’annonce de la cession par les fonds d’investissements Colony Capital et Eurazeo, actionnaires de référence, de 9,65% du capital du groupe hôtelier français, soit près de la moitié de leur participation.

Dassault Aviation était suspendu, alors qu’Airbus Group (-0,22% à 60,18 euros) prévoit de céder 1,38 million d’actions, soit environ 15% du capital, après en avoir déjà cédé 8% en novembre.

Lagardère souffrait (-1,78% à 27,08 euros) d’un abaissement de recommandation de "surpondérer" à "neutre" par HSBC.

Plastic Omnium était pénalisé (-3,36% à 25,32 euros) par une note de Credit Suisse qui est à "sous-performer" sur la valeur.

En revanche, CGG profitait (+0,62% à 5,73 euros) d’une recommandation à "acheter" par HSBC.

Hermès était en nette baisse (-1,88% à 305,35 euros), malgré un bénéfice net record pour 2014 et l’annonce d’un dividende exceptionnel de 5 euros.

Vivendi reculait légèrement (-0,13% à 23,02 euros). Le groupe a confirmé qu’il demanderait à ses actionnaires de "voter contre ou s’abstenir", après le dépôt de résolutionsvisant à obtenir de plus généreux dividendes.

Edenred bougeait peu (-0,25% à 23,64 euros). Le groupe va débourser 50 millions d’euros pour prendre le contrôle de ProwebCE, société spécialisée dans les services aux comités d’entreprise.

ID Logistics était dans le vert(+0,56% à 90,50 euros). Le groupe a annoncé une hausse de 50% de son résultat net 2014 à 18 millions d’euros.

Transgene perdait 2,01% à 6,34 euros après avoir creusé sa perte nette en 2014 à 48,6 millions d’euros.

Enfin, Lucibel dégringolait (-8,05% à 4,11 euros) après avoir terminé l’année 2014 dans le rouge, assumant encore les conséquences d’acquisitions importantes en 2013.

Cellectis était suspendu après l’annonce des résultats de son entrée en Bourse aux Etats-Unis.

jbo/fga/mml

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.