La Bourse de Paris prudente à la mi-journée (+0,09%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris prudente à la mi-journée (+0,09%)

A 13H30 , l’indice CAC 40 prenait 4,78 points à 5.526,09 points. La veille, ilavait fini en hausse de 0,81%.

Après avoir ouvert à l’équilibre, la cote parisienne ne s’en est guère éloignée.

La Bourse de New York s’orientait elle aussi vers une ouverture quasiment stable. Le contrat à terme sur l’indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donnesa tendance, gagnait 0,06%. Celui de l’indice élargi SP 500 grignotait 0,03%, tandis que celui du Nasdaq, à dominante technologique, grappillait 0,04%.

"Les inquiétudes au sujet d’une nouvelle escalade des tensions commerciales ont tempéré l’enthousiasme des investisseurs", a observéMichael Hewson, un analyste de CMC Markets.

L’administration Trump a confirmé mardi des droits de douane supplémentaires de 25% sur un total de 50 milliards de dollars de produits chinois, effectifs à partir du 23 août.

Washington appliquait déjà ces droits supplémentaires de 25% depuis le 6 juillet sur 34 milliards de dollars d’importations chinoises.

Dans ce contexte, la Chine a révélé mercredi que son excédent commercial avec les Etats-Unis a légèrement diminué en juillet, tandis que les importations totales du pays se sont accélérées plus qu’attendu, faisant fondre l’excédent chinois total avec l’ensemble du monde.

"Les marchés devraient à nouveau faire preuve de prudence", ont estimé de leur côté les analystes du courtier Aurel BGC, qui soulignent également que "l’agenda du jour est assez vide".

- Casino plonge -

Du côté des indicateurs, l’agenda était ainsi relativement dégarni.

La Banque de France (BdF) table sur une légère accélération de la croissance française au troisième trimestre à 0,4%, après le trou d’air des six premiers mois de l’année, selon sa première estimation.

Le niveau hebdomadaire des stocks de pétrole aux Etats-Unis était également attendu.

En matière de valeurs, Atos tentait de rebondir (+0,81% à 100,75 euros) après avoir plongé de 10,41% la veille, à la suite de la publication d’une note de Credit Suisse suggérant que des "arrangements financiers" avaient permis d’augmenter les liquidités d’Atos. Le groupe technologique a affirmé mercredi qu’il était en total désaccord avec l’interprétation du Credit Suisse.

Les valeurs minières étaient mal orientées, ArcelorMittal reculait de 0,87% à 27,78 euros et Erametde 1,93% à 83,70 euros.

Les valeurs automobiles évoluaient en ordre dispersé. Peugeot prenait 0,53% à 24,79 euros et Renault 0,78% à euros tandis que Valeo perdait 0,10% à 41,47 euros et Faurecia 1,11% à 55,48 euros.

Casino chutait de 9,24% à 31,13 euros, pénalisé parun abaissement de sa recommandation à "sous performance" contre "performance de marché" auparavant par Bernstein.

vac/fka/bh