La Bourse de Paris prudente (-0,30%) en attendant l’issue d’une réunion de la Fed

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris prudente (-0,30%) en attendant l’issue d’une réunion de la Fed2

A 09H40 , l’indice CAC 40 perdait 15,59 points à 5.157,79 points. La veille, il avait fini en recul de 1,81%.

Depuis le début de la semaine, la cote parisienne joue aux montagnes russes, avec un bond lundi et un décrochage mardi.

"Après des mois de progression grâce à la baisse de l’euro et des taux, les actions européennes ont vécu un sérieux revers (hier) alors que la séance de la veille avait fait croire à une reprise de la hausse", ont observé les analystes de Aurel BGC.

"Au regard des statistiques américaines des dernières semaines, le marché spécule sur un communiqué accommodant de la part" du comité de politique monétaire de la Fed "ce soir, ce qui soutient l’euro et pèse donc sur les performances des valeurs européennes, qui ont largement profité des effets changes dans les comptes du premier trimestre", ont-il complété.

La soirée sera en effet marquée par la décision très attendue de la banque centrale américaine sur ses taux d’intérêt, à l’issue d’une réunion de deux jours. Refroidie par une économie ralentie au 1er trimestre, la Fed devrait cependant continuer à rester patiente.

L’autre point fort du jour sera aussi américain, puisque les États-Unis publieront leur première estimation de PIB pour le premier trimestre. Les promesses de vente de logements en mars et les stocks hebdomadaires de pétrole brut sont aussi au programme.

En Allemagne, le baromètre GfK du moral des consommateurs et l’inflation provisoire en avril sont également à l’agenda.

Sur le terrain des valeurs, la saison des résultats continue à battre son plein.

Saint-Gobain profitait (+2,47% à 41,50 euros) de la confirmation de ses objectifs pour l’année 2015 après un premier trimestre qui a vu un léger tassement des ventes, en gardant le cap sur la réduction des coûts et le projet de prise de contrôle du suisse Sika.

Peugeot perdait 0,79% à 16,94 euros malgré l’annonce d’un chiffre d’affaires en hausse de 4,6% au premier trimestre à 13,7 milliards d’euros, soutenu par ses ventes en Asie.

Hermès était porté (+2,56% à 344,55 euros) par un chiffre d’affaires en progression de 18,9% au premier trimestre, à 1,12 milliard d’euros, et a confirmé son objectif annuel de croissance des ventes.

Norbert Dentressangle s’envolait de 36,27% à 216,80 euros galvanisé par l’annonce de son passage sous pavillon américain avec son rachat par la société XPO Logistics.

Sequana décollait de 17% à 4,68 euros.Le papetier a annoncé être entré en négociations exclusives pour céder sa filiale brésilienne Arjo Wiggings Ltda, et avoir conclu un accord pour une cession de 85% de ses activités "Solutions de sécurité", deux opérations qui devraient lui rapporter environ 200 millions d’euros.

Stentys était largement porté (+8,15% à 6,24 euros) par l’obtention "plus tôt que prévu" du feu vert européen à son système de pose de stent.

Accor était à l’équilibre (-0,07% à 49,30 euros) après avoir conclu un accord de cession assortie d’une location des murs de 29 hôtelssitués en Allemagne et aux Pays-Bas pour un montant de 209 millions d’euros.

Nexity s’élevait de 3,83% à 39,13 euros, soutenu par un chiffre d’affaires en hausse de 13% pour le premier trimestre, son pôle immobilier d’entreprise étant dopé par de grandes opérations, et ses perspectives confirmées pour 2015 dans un contexte de baisse des taux d’intérêt.

Carmat montait de 0,44% à 73,50 euros, grâce à l’implantation réussie sur un troisième patient, le 8 avril à Paris, d’un coeur bio artificiel visant à remplacer de manière permanente un coeur défaillant.

Ipsen s’élevait de 4,97% à 50,30 euros après avoir publié un chiffre d’affaires en hausse de 14,4% au premier trimestre, soutenu par la forte croissance de la médecine de spécialité, mais aussi par la médecine générale tirée par l’international.

Mersen progressait de 0,53% à 24,60 euros. Le fabricant d’équipements en graphite a publié un chiffre d’affaires en hausse de 9% au premier trimestre, bénéficiant d’un effet de change favorable, et a confirmé ses objectifs pour l’ensemble de l’année.

Gameloft prenait 5,27% à 4,79 euros alors que l’éditeur français de jeux vidéo a vu ses ventes progresser de 17% à 65,6 millions d’euros au premier trimestre, en raison notamment d’un effet de change positif.

Cegedim gagnait 2,77% à 33,40 euros. Le groupe d’informatique médicale a annoncé revoir à la hausse sa prévision de chiffre d’affaires sur 2015 et n’exclut pas d’en faire autant pour le bénéfice d’exploitation (EBIT) courant après avoir enregistré une progression de ses revenus au premier trimestre.

Latécoère a été suspendue mercredi matin à la demande du groupe, dans l’attente d’une annonce de ce dernierqui avait initialement prévu de présenter ce jour ses résultats annuels avant l’ouverture de la cote.

abx/fpo/vm

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.