La Bourse de Paris prudente (-0,16%) à la veille d’une réunion de la Banque d’Angleterre

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris prudente (-0,16%) à la veille d’une réunion de la Banque d’Angleterre2

L’indice CAC 40 a perdu 6,91 points à 4.321,08 points, dans un volume d’échanges de 2,9 milliardsd’euros. La veille, il avait lâché 1,84%.

Après avoir ouvert en hausse, la cote parisienne est rapidement descendue dans le rouge, lestée comme ces derniers jours par les incertitudes continuant de peser sur la santé des banques européennes, au premier rang desquelles les banques italiennes.

"Il y a eu de bons résultats pour les banques, mais les investisseurs attendent un plan plus musclé pour soutenir le secteur en Italie", a commenté Alexandre Baradez, stratégiste chez IG.

"En l’absence de plan global, le marché devrait donc rester nerveux", a-t-il ajouté.

Les investisseurs se sont montrés prudents à la veille d’une réunion très attendue de la Banque d’Angleterre .

La majorité d’entre eux attendent un geste de l’institution monétaire à cette occasion, et notamment un abaissement de son principal taux directeur àun nouveau plus bas historique de 0,25% jeudi pour doper une économie britannique confrontée aux incertitudes du Brexit.

"Tous les indicateurs d’activité PMI en Grande-Bretagne se sont fortement dégradés ces deux derniers mois, ce qui pourrait pousser la BoE à agir plus fortement",a anticipé M. Baradez.

"Peu de temps après le vote du Brexit, le marché a connu une période très optimiste. La phase actuelle, avec des statistiques pas très bonnes, peut attiser la volabilité des marchés", a estimé l’analyste.

Parmi les valeurs, le secteur financier a évolué en ordre dispersé. Société Générale a pris 3,16% à 29,42 euros, après avoir annoncé une augmentation de 8,1% de son bénéfice net au deuxième trimestre, un résultat supérieur aux attentes.

Crédit Agricole a fini à l’équilibre (+0,09%) à 7,60 euros. Le groupe a vu sonbénéfice net décoller de 25,8% à 1,15 milliard d’euros au deuxième trimestre, porté par des plus-values exceptionnelles.

De son côté Axa a reculé de 1,98% à 17,05 euros. Son bénéfice net a pourtant augmenté de 4% au premier semestre, à 3,2 milliards d’euros, porté par les segments vie, épargne et retraite, mais freiné par des éléments exceptionnels.

Dans le secteur des matières premières, Bourbon a lâché 1,23% à 10,48 euros. Le groupe de services maritimes à l’industrie pétrolière a enregistré un chiffre d’affaires en recul de 21% au premier semestre, l’amenant à revoir à la baisse ses prévisions annuelles de chiffre d’affaires.

Air France-KLM a reflué de 4,35% à 4,90 euros. Les syndicats des stewards et hôtesses d’Air France reprendront les négociations sur le futur accord d’entreprise le 24 août.

mlm/abx/fpo/aro

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.