La Bourse de Paris progresse en douceur au lendemain d’une séance morose (+0,14%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris progresse en douceur au lendemain d’une séance morose (+0,14%)

A 09H23 , l’indice CAC 40 gagnait 7,40 points à 5.180,67 points. La veille, il avait fini en net repli de 1,09% à 5.173,27 points.

"La microéconomie semble reprendre ses droits et devrait donc représenter un catalyseur de premier plan dans les prochaines semaines", relève dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Mardi, les investisseurs ont en effet perdu goût pour les actifs risqués sur fond de résultats d’entreprises en demi-teinte outre-Atlantique. Néanmoins, le contexte politique continuait aussi de jouer sur la tendance.

"Malgré un environnement très porté sur les entreprises, la nouvelle déconvenue politique de Trump (le président américain,NDLR) a pesé sur le dollar", ajoute Christopher Dembik.

L’euro a grimpé face à un dollar affaibli par les atermoiements concernant la réforme du système de santé aux Etats-Unis mardi, mettant en difficulté les titres des sociétés exportatrices.

"Face à cette remontée de l’euro ou plutôt à cet accès de faiblesse du dollar, la réunion de la BCE jeudi prend encore davantage d’importance", estime M. Dembik, à la veille du point d’orgue de la semaine.

Le marché sera particulièrement attentif aux propos de Mario Draghi, le président de la BCE, alorsqu’une inflexion de la politique monétaire accommodante de l’institution semble s’amorcer.

Par ailleurs, les investisseurs auront peu de grain à moudre du côté de l’agenda ce mercredi.

Aux Etats-Unis, les mises en chantier de logements sont au programme ainsi que les stocks hebdomadaires de pétrole.

La France publiera de son côté son indice des prix des logements neufs et anciens au premier trimestre.

- Ubisoft dopé -

Sur le front des valeurs, Orangeétait stable (+0,04% à 14,26 euros). Le groupe a engagé des poursuites contre TF1 (totalement stable à 11,51 euros) devant le tribunal de commerce, nouvel épisode d’un conflit sur la diffusion des chaînes gratuites, a indiqué mardi à l’AFP une source proche du dossier, confirmant des informations publiées par Les Echos.

Gecina perdait mécaniquement 3,44% à 131,65 euros après avoir annoncé le lancement d’une augmentation de capital d’un montant d’un milliard d’euros, destinée à financer le rachat de sa concurrente Eurosic.

Ubisoft était dopé (+4,97% à 51,02euros) par un chiffre d’affaires en hausse de 45,2% au premier trimestre de son exercice décalé 2017/18.

Le Noble Age (LNA) cédait 1,04% à 57,35 euros, en dépit d’une hausse de 9,4% de son activité au deuxième trimestre, tiré par des taux d’occupation élevés.

Esker reculait de 3,14% à 49,71 euros, sans profiter d’un nouveau trimestre record sur la période avril-juin, ce qui lui a permis de confirmer ses prévisions pour l’exercice.

Carbios chutait (-15,22% à 7,91 euros) après une augmentation de capital qui lui a permis de lever 3,6 millions d’euros. Les nouvelles actions émises dans ce cadre ont été vendues au prix unitaire de 7,75 euros alors que le titre avait terminé mardi à 9,33 euros.

lem/mch/ggy

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.