La Bourse de Paris progresse au début d’une séance riche en statistiques (+0,29%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris progresse au début d’une séance riche en statistiques (+0,29%)

A 09H22 , l’indice CAC 40 gagnait 15,29 points à 5.298,92 points. La veille, il avait fini en recul de 0,42%.

"La journée s’annonce particulièrement chargée sur le plan macroéconomique", note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"Dans un contexte où les marchés sont dans l’attente de la décision de la Réserve fédérale (américaine) pour le mois de juin et s’interrogent sur les intentions de la Banque centrale européenne et une éventuelle sortie graduelle de sa politique accommodante, la macroéconomie devrait jouer un rôle important", ajoute l’analyste.

Les investisseurs scruteront en particulier une salve d’indicateurs outre-Atlantique, indices clef sur l’évolution de l’économie américaine, dont notamment l’indiceISM d’activité dans l’industrie en mai et les chiffres ADP de l’emploi dans le secteur privé en mai, à la veille de la publication du rapport mensuel sur l’emploi.

La publication du Livre beige de la Réserve fédérale mercredi a montré que l’activité économique du pays a continuéson expansion "modeste à modérée" en avril et mai.

En revanche, les salaires n’augmentent guère en dépit d’un marché de l’emploi dynamique.

Néanmoins, le rapport fait état d’une économie qui "semble assez robuste pour être capable d’absorber une nouvelle hausse de tauxd’intérêt en juin", estime dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

A l’agenda également, plusieurs pays en zone euro, dont la France, vont publier leur PMI manufacturier. La Chine a quant à elle déjà dévoilé les chiffres de son activité manufacturière, qui s’est contractée en mai, une première en 11 mois.

- Marché automobile robuste -

L’autre actualité de la journée sera politique, alors que le président américain Donald Trump doit se prononcer après la clôture des marchés européens sur la participation des Etats-Unis ou non à l’accord de Paris sur le climat, une participation qu’il avait promis d’"annuler" durant sa campagne électorale.

Sur le front des valeurs, le secteur automobile était bien orienté, le marché français ayant enregistré une croissance de 8,9% en mai. Renault, dont les immatriculations de voitures particulières neuves ont bondi de 12,5% sur cette période, gagnait 1,58% à 84,45 euros. PSA, dontles immatriculations ont augmenté de 4,3%, s’appréciait quant à lui de 1,03% à 17,73 euros.

Safran gagnait 1,23% à 79,77 euros. La compagnie aérienne vietnamienne VietJet a annoncé avoir signé un contrat de 3,58 milliards de dollars (3,2 milliards d’euros) avec CFM international,co-entreprise du français Safran et de l’américain General Electric.

BioMérieux était soutenu (+1,15% à 189,65 euros) par l’annonce que BioFire, sa filiale spécialisée en biologie moléculaire, a reçu l’accréditation de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour l’utilisation de son panel respiratoire FilmArray.

Genfit était également dopé (+3,57% à 31,05 euros) après avoir annoncé que le comité de surveillance Data Safety Monitoring Board a recommandé la poursuite de son essai clinique de phase III de l’Elafibranor, son produit phare contre unegrave maladie du foie, selon des informations de Bloomberg.

SES progressait aussi (+3,07% à 22,70 euros). La société américaine SpaceX doit lancer jeudi soir sa capsule non habitée Dragon à bord de sa fusée Falcon 9 vers la Station spatiale internationale (ISS). En recyclant ses fusées, SpaceX promet de faire considérablement baisser le coût des lancements et d’ouvrir une nouvelle ère dans l’exploration spatiale, ce qui pourrait bénéficier aux opérateurs de satellites commerciaux comme SES. Eutelsat était lui aussi dans le vert (+2,40% à 23,45 euros).

Eurazeo prenait 0,49% à 63,99 euros après avoir annoncé la création d’un nouveau pôle doté d’une enveloppe de 800 millions de dollars, en vue d’accompagner le développement de marques européennes et américaines "à potentiel de croissance international".

LDC bondissait (+4,30% à 113,95 euros), aidé par un bénéfice net en hausse de 14,5% en 2016/17 tandis que le résultat opérationnel courant (Roc) a augmenté de 11,3%.

Derichebourg cédait 3% à 5,88 euros. Le groupe de recyclage a annoncé jeudi la cession de toutes ses actions auto-détenues, soit 5,48% de son capital, pour un montant de 51,2 millions d’euros.

Capelli était aussi à la hausse (+1,16% à 33 euros) après avoir levé 22 millions d’euros sur le marché obligataire, moins de deux semaines après un premier appel au marché.

lem/ef/mcj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.