La Bourse de Paris progresse au début d’une séance peu étoffée (+0,94%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris progresse au début d’une séance peu étoffée (+0,94%)2

A 09H25 , l’indice CAC 40 prenait 43,38 points à 4.675,32 points. La veille, le marché parisien avait terminé en nette hausse de 1,26% à 4.631,94 points, atteingnant un niveau inédit en 2016.

"Les marchés ont décidéde passer outre ces craintes" politiques, estiment dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC.

En Italie, le chef du gouvernement Matteo Renzi a gagné quelques jours de sursis avant sa démission attendue suite à l’échec de son référendum constitutionnel, afin de ne pas laisser le pays sans budget pour 2017.

Les investisseurs auront en revanche peu de grain à moudre à la veille de la dernière séance de la Banque centrale européenne (BCE) de l’année.

"Aujourd’hui, plusieurs statistiques sont attendues mais les marchés sont désormais focalisés sur la BCE et les conclusions de sa réunion de politique monétaire", ajoute Aurel BGC.

Ils ont déjà pris connaissance d’un timide rebond de la production industrielle en Allemagne pour le mois d’octobre et s’intéresseront un peu plus tard aux stocks hebdomadaires de pétrole brut aux Etats-Unis, ainsi qu’au crédit à la consommation de novembre.

En Grande-Bretagne, la production industrielle d’octobre est au programme.

"Le début du rallye de Noël, traditionnel au mois de décembre, pourrait s’accentuer sous l’effet des mesures que devrait annoncer la BCE (Banque centrale européenne, NDLR) demain", anticipe pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"Du côté des actions, les semaines à venir devraient être favorables aux valeurs bancaires", poursuit-il.

Le secteur portaitla cote parisienne lundi matin avec Société Générale (+2,23% à 44,22 euros), BNP Paribas (+2,05% à 59,34 euros) et Crédit Agricole (+1,42% à 11,44 euros).

Solvay progressait pour sa part de 1,52% à 109,90 euros, favorisé par l’annonce de la vente de son activité de câbles d’acétate de cellulose, valorisée un milliard d’euros.

Faurecia engrangeait 1,76% à 34,99 euros. Le groupe a annoncé vouloir acquérir à terme la division automobile de la société Parrot (+9,27% à 10,02 euros) afin de "développer les applications et plateformes pour véhicules connectés".

Rémy Cointreau (-0,83% à 77,51 euros) peinait pour sa part après un abaissement de recommandation à "vendre" par Leberum.

cc/fka/php

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.