La Bourse de Paris progresse après des indicateurs encourageants en zone euro (+1,07%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris progresse après des indicateurs encourageants en zone euro (+1,07%)2

L’indice CAC 40 a pris 48,62 points à 4.598,26 points, dans un volume d’échanges de 3,2 milliards d’euros. La veille, il avait progressé de 0,59%, entamant un rebond après ses lourdes pertes de vendredi.

Après avoir ouvert en hausse, le marché parisien a encore accéléré dans la matinée pour prendre brièvement plus de 2%.

"On corrige quelques excès, notamment sur les marchés européens", relève Renaud Murail, un gérant de Barclays Bourse, qui souligne que la bonne tenue de Wall Street au lendemain d’un jour férié aux Etats-Unis a constitué un soutien non négligeable pour le marché parisien.

Par ailleurs, les chiffres publiés dans la matinée "continuent à valider le scénario d’une amélioration graduelle de l’économie en zone euro", poursuit le gérant, ce qui bénéficie également au marché.

En Allemagne, l’excédent commercial s’est établi à 22,8 milliards d’euros en juillet, soit un peu plus que le mois précédent tandis que la croissance de la zone euro a été légèrement meilleure que prévu au deuxième trimestre.

Enfin, les investisseurs commencent "à avoir un peu plus de recul par rapport à la Chine", observe M. Murail.

Avant l’ouverture des marchés européens, la Chine a publié des statistiques montrant la poursuite dela dégradation du commerce extérieur en août avec un nouveau recul des exportations et un net reflux des importations, signe de l’affaiblissement de la deuxième économie mondiale.

Sur le terrain des valeurs, le secteur industriel s’est redressé à l’instar de Valeo (+4,48% à 115,50euros), Michelin (+0,49% à 85,52 euros), Renault (+3,52% à 74,12 euros) et Peugeot (+2,71% à 15,52 euros).

Dans le secteur télévisuel, TF1 a souffert (-8,15% à 12,85 euros) d’une audience toujours en baisse en août. M6 a perdu 1,88% à 16,95 euros après avoir enregistré une baisse de 10% des téléspectateurs.

Alstom a pris 1,40% à 29,02 euros, alors que la Commission européenne a comme prévu donné "son feu vert" à l’acquisition par l’américain General Electric des actifs de production et de transport d’électricité du groupe, dont le titre a aussi profitéd’un relèvement de sa recommandation à "surpondérer" contre "neutre" auparavant par Barclays.

cc/cb/tes

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.