La Bourse de Paris prend un peu de recul pour décortiquer les résultats (-0,24%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris prend un peu de recul pour décortiquer les résultats (-0,24%)

A 09H29 , l’indice CAC 40 perdait 12,83 points à 5.434,61 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,46%.

"Après la hausse des derniers jours de part et d’autre de l’Atlantique", les marchés semblent partis pour "végéter", ont relevé les analystes de Aurel BGC.

Outre les publications qui constituent l’essentiel de l’animation de la journée, les investisseurs ont pris connaissance dans la soirée du Livre beige de la Fed, qui fait état d’une inquiétude montante au sujet des tarifs douaniers, dans toutes les régions du pays, les manufacturiers se disant désormais préoccupés par le conflit commercial.

"Le Beige Book confirme ici noir sur blanc que la mise en place de tarifs douaniers inquiète fortement les entreprises aux États-Unis", ont observé les experts de Mirabaud Securities Genève.

"A cout terme la visite de Jean-Claude Juncker à Washington, prévue la semaine prochaine, et qui pourrait déboucher sur l’ouverture de négociations entre Bruxelles et l’administration américaine, est un rendez-vous important pour juger de la volonté réelle de la Maison Blanche de trouver une solution aux différents commerciaux", a ajouté Aurel BGC.

La rencontre entre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker et le président américain est prévue le 25 juillet à Washington.

Du côté des indicateurs, les publications sont concentrées aux États-Unis avec l’activité industrielle dans la région de Philadelphie en juillet et les demandes hebdomadaires d’allocation chômage.

Sur le terrain des valeurs, Publicis décrochait de 8,47% à 53,36 euros, pénalisé par la chute de son chiffre d’affaires de 8,3% (-2,1% en organique) au deuxième trimestre, un trou d’air imputé à un fort impact des changes et aux difficultés de son activité de visiteurs médicaux.

Iliad, à l’inverse décollait de 7,88% à 145,05 euros, propulsé par l’annonce par sa branche italienne de la conquête d’1 million d’utilisateurs en Italie moins de deux mois après son arrivée dans le pays et le lancement de ses services, le 29 mai.

Alstom profitait(+2,05% 39,25 euros) d’un chiffre d’affaires en hausse de 14% pour le premier trimestre de son exercice décalé 2018/2019. Il a confirmé ses perspectives pour l’année et à moyen terme.

Carrefour perdait 0,49% à 13,26 euros. Le groupe a annoncé l’acquisition d’une chaîne de magasinsspécialisée dans la distribution de produits biologiques basée dans le sud-ouest, So.bio, avec l’objectif d’étendre son réseau sur l’ensemble du territoire français.

Soitec était très légèrement soutenu (+0,13% à 74,45 euros) par l’augmentation de son chiffre d’affaires de 32%,à 91,9 millions d’euros au premier trimestre de son exercice décalé 2018/2019.

Manutan gagnait 6,56% à 78 euros, bénéficiant d’un chiffre d’affaires en progression de 8,4% sur un an, à 184 millions d’euros, au troisième trimestre de son exercice décalé 2017/18.

Voltaliasouffrait (-2,04% à 9,62 euros) d’un chiffre d’affaires en baisse de 4% au deuxième trimestre, à 35,2 millions d’euros, notamment en raison d’une forte appréciation de l’euro.

GL Events était dynamisé (+4% à 23,40 euros) par la progression de son chiffre d’affaires de 9,9% au premier semestre 2018 sur un an, à 544,9 millions d’euros, grâce au dynamisme de ses activités internationales.

Adocia reculait de 3,06% à 17,72 euros, même si le groupe a amélioré sa situation financière au premier semestre et dispose désormais de près de 56 millions de trésorerie,grâce au soutien de son nouveau partenaire chinois, Tonghua Dongbao.

BioMerieux souffrait (-2,72% à 71,60 euros) d’un abaissement de sa recommandation à "neutre" par HSBC.

abx/fka/esp