La Bourse de Paris prend du recul face aux turbulences du secteur technologique (+0,29%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris prend du recul face aux turbulences du secteur technologique (+0,29%)

L’indice CAC 40 a gagné 14,70 points à 5.130,44 points dans un volume d’échanges étoffé de 4,2 milliardsd’euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,98%.

La cote parisienne a passé l’essentiel de la séance dans le rouge avant de remonter vers l’équilibre et de se hisser dans le vert en toute fin de séance.

"Globalement, l’indice parisien a plutôt bien tenu malgré les alertes sérieuses côté américain notamment sur les valeurs technologiques très largement secouées comme Amazon ou Tesla", a souligné auprès de l’AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

"Cette convergence de mauvaises nouvelles pour un secteur dont les actions sont très chères" fait naître des craintes car il semble que "le vent change un peu de sens pour eux et "le marché semble utiliser ces inquiétudes craintes pour s’alléger", selon lui.

"Les déboires de Facebook depuis quelques jours sont sans doute à l’origine d’une réévaluation par les investisseurs des perspectives sur les valeurs technologiques", ont également estimé les analystes de Aurel BGC.

Le réseau social, secoué par un scandale sur l’utilisation des données de 50 millions de ses utilisateurs par l’entreprise britannique Cambridge Analytica à des fins politiques, a retrouvé des couleurs mercredi, après des séances très difficiles. Mais Amazon et Tesla ont largement baissé.

"La cote est très fébrile ces derniers temps mais malgré le stress récent, elle n’est toutefois pas revenue sur ses plus bas du mois de février et parvient à flotter au-dessus de ces niveaux", a-t-il complété.

- PIB américain revu en hausse -

Il a néanmoins relevé une bonne nouvelle, avec une révision en hausse du PIB américain au 4e trimestre qui frôle les 3%.

Aux Etats-Unis, les promesses de ventes de logements ont égalementrebondi en février.

Par ailleurs, les incertitudes géopolitiques ont continué de peser en toile de fond, malgré l’amorce d’un dialogue entre Pékin et Washington sur leurs relations commerciales à venir.

En matière de valeurs, le secteur technologique a été touché, toutparticulièrement STMicroelectronics qui a reculé de 5,42% à 18,05 euros et Soitec de 7,17% à 58,90 euros.

A l’inverse, les titres des secteurs défensifs, comme les services aux collectivités, ont progressé à l’image de Suez , EDF (+3,03% à 11,92 euros) ou, dans la consommation, L’Oréal (+3,76% à 182,05 euros).

Airbus a reculé de 1,18% à 93,98 euros, sans profiter d’un préaccord signé avec Aegean Airlines, la plus importante compagnie aérienne grecque, pour une commande allant jusqu’à 42 appareils Airbus A320neo.

Danone a profité (+2,05% à 65,36 euros) de l’annonce de la finalisation de la cession de parts qu’il détient dans son partenaire de longue date, le spécialiste japonais des produits lactés Yakult, pour un montant d’environ 1,3 milliard d’euros.

Metabolic Explorer (Metex) a souffert (-2,87% à 2,03 euros) après l’annonce d’une perte nette de 11,3 millions d’euros en 2017 contre un bénéfice net de 6,6 millions l’année précédente.

Guerbet a bénéficié (+4,65% à 65,20 euros) de la forte amélioration de son bénéfice net en 2017 grâce à un taux d’imposition en baisse.

ID Logistics a été dynamisé (+4,75% à 136,60 euros) par l’augmentation de son bénéfice net de 5% à 18,3 millions d’euros en 2017 grâce notamment à son positionnement sur le commerce en ligne.

abx/ef/pb