La Bourse de Paris prend des couleurs (+0,55%), à la faveur de l’emploi américain

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris prend des couleurs (+0,55%), à la faveur de l’emploi américain

A 09H20 , l’indice CAC 40 prenait 29,87 points à 5.495,40 points. Vendredi, il avait fini en hausse de 1,24% à 5.465,53 points.

Cetteouverture en hausse s’inscrit "dans le prolongement du rapport correct sur l’emploi américain de la semaine dernière", selon Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

En mai, les Etats-Unis ont créé 223.000 emplois, soit bien plus que prévu, le taux de chômage est tombé à son plus bas niveau en 18 ans, et le salaire horaire moyen a augmenté de 2,7%.

"La très bonne nouvelle pour les marchés est que les salaires horaires moyens restent très stables et ne signalent pas une montée des pressions inflationnistes", a affirmé de son côté Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

En Europe toutefois "l’inquiétude grandit" par rapport aux "perspectives économiques, qui avaient l’air si solides en début d’année et semblent subitement faibles", a indiqué M. Hewson.

Dans ce contexte, les acteurs de marchés prêteront particulièrement attention à différents indices, notamment à la troisième estimation de la croissance en zone euro au premier trimestre. Prévue jeudi, cette publication "devrait faire couler de l’encre", selon les experts de Mirabaud Securities Genève.

Les investisseurs se montraient par ailleurs soulagés par la formation d’un gouvernement en Italie, après près de trois mois de tractations et de rebondissements.

Ce premier gouvernement d’alliance entre un jeune mouvement populiste et un parti d’extrême droite a prêté serment vendredi après-midi à Rome. Le nouveau chef du gouvernement Giuseppe Conte, un juriste sans expérience politique, a promis une politique anti-austérité et sécuritaire.

"Les tensions politiques étant momentanément retombées d’un cran en Italie et en Espagne, les investisseurs devraient se concentrer sur la suite des tensions commerciales entre les Etats-Unis et le reste du monde", ont également relevé les experts de Mirabaud Securities Genève.

La Chine a prévenu dimanche l’administration Trump qu’aucun compromis commercial ne serait possible en cas de sanctions douanières américaines, alors même que les alliés de Washington ont unanimement protesté lors d’un G7 Finances contre la politique commerciale agressive des Etats-Unis.

- Air France-KLM recherché -

Du côté des indicateurs, les prix à la production industrielle dans la zone euro et les commandes industrielles aux Etats-Unis pour le mois d’avril sont au programme.

Les investisseurs prendront également connaissance à la mi-journée des immatriculations de voitures neuves en mai en Allemagne.

En matière de valeurs, Société Générale prenait 2,76% à 38,57 euros, après avoir annoncé avoir trouvé des accords de principe pour mettre fin à des enquêtes en cours en France et aux Etats-Unis dans les dossiers du Libor et du fonds souverain libyen.

La banque apar ailleurs démenti des discussions de son conseil d’administration en vue d’une fusion avec la banque italienne Unicredit. Le Financial Times avait indiqué ce week-end qu’une telle fusion était envisagée, précisant toutefois qu’aucune approche formelle n’avait encore été faite.

Accor reculait de 2,54% à 46,39 euros, tandis qu’Air France-KLM bondissait de 5,41% à 7,36%. Le groupe hôtelier AccorHotels a proposé à l’Etat de lui acheter les 14,3% qu’il détient dans la compagnie aérienne franco-néerlandaise, selon Les Echos.

vac/soe/esp