La Bourse de Paris poursuit son ascension après l’accord sur la Grèce (+0,69%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris poursuit son ascension après l’accord sur la Grèce (+0,69%)2

L’indice CAC 40 a pris 34,37 points à 5.032,47 points, dans un volume d’échanges faible de 2,9 milliards d’euros à l’occasion du 14 juillet. La veille, il avait pris 1,94%, saluant le compromis trouvé sur le dossier grec.

Après avoir ouvert à l’équilibre, la cote parisienne a cherché une direction avant de repartir de l’avant, sous l’influence de Wall Street.

"Globalement, le marché a repris un peu son souffle après quatreséances de forte hausse, dans l’anticipation puis après la confirmation de l’accord sur la Grèce", souligne Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion, qui ajoute qu’il "ne baisse pas pour autant".

"Dans des volumes très faibles, un petit courant acheteur" s’est réveillé "en fin d’après-midi avec la bonne tenue de Wall Street elle-même liée à des résultats d’entreprises favorables", ajoute-t-il.

Au terme de près de 48 heures de négociations aux allures de psychodrame ponctuées de coups d’éclat, de revirements, de fausses annonces, les dirigeants de la zone euro ont validé lundi matin un projet de troisième plan de secours pour Athènes, évalué entre 82 et 86 milliards d’euros sur trois ans.

Après avoir éloigné le spectre d’un "Grexit", Alexis Tsipras devait arracher mardi le soutien de son propre campaux impopulaires mesures exigées par les créanciers, qu’il devra faire adopter par le Parlement au plus tard mercredi.

Sur le terrain des valeurs, LafargeHolcim a terminé en hausse de 0,68% à 71,16 euros pour la première cotation des nouvelles actions du groupe issu de la fusion finalisée vendredi entre les cimentiers français Lafarge et suisse Holcim.

Korian-Medica a progressé de 1,81% à 31,17 euros, alors que le numéro un européen des maisons de retraite, né d’une fusion au printemps 2014, a indiqué que le fonds canadien Investissements PSP avait récemment acquis 14% de son capital.

Nexans a finalement progressé de 1,22% à 36,39 euros, profitant du contrat de 340 millions d’euros pour la livraison de câbles sous-marins qui permettront à la Norvège et au Royaume-Uni de partager de l’énergie verte, remporté auprès de l’opérateur publicdu réseau énergétique norvégien Statnett SF, et son homologue britannique National Grid.

cc/fka/nas

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.