La Bourse de Paris plonge de plus de 3% lestée par la Fed et le secteur automobile

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris plonge de plus de 3% lestée par la Fed et le secteur automobile2

A 12H18 , l’indice CAC 40 perdait 3,36% soit 154,10 points, à 4.431,40 points, dans un volume de 1,7 milliard d’euros. La veille, il avait regagné 1,09%.

"Les investisseurs ne savent plus très bien à quoi se raccrocher" car il y a "une constellation de mauvaises nouvelles sur les marchés depuis l’été" qui crée un "engrenage fatal", a estimé Xavier de Villepion, un gérant de la société de Bourse HPC.

"Il y aun mouvement de défiance, clairement baissier, sans éléments macroéconomiques à l’horizon aujourd’hui pour offrir une bouée de secours", a aussi expliqué Renaud Murail, un gérant de Barclays Bourse.

Sévèrement éprouvée vendredi par les inquiétudes exprimées par la présidentde la Fed, Janet Yellen, concernant la santé économique de la planète, et plus particulièrement de la Chine, la cote parisienne avait réussi à relever la tête lundi, mais le sursaut a été de courte durée tant les inquiétudes restent nombreuses à l’horizon.

Pour ajouter à l’anxiété générale, le secteur automobile pesait lourdement sur l’indice, après l’avertissement lancé par le constructeur allemand Volkswagen sur les premières conséquences financières de sa tricherie aux normes anti-pollution dévoilée.

Renault perdait 7,41% à 66,34 euros, Peugeot 9,75% à 13,71 euros, Faurecia 7,49% à 27,81 euros et Valeo 5,41% à 111,90 euros.

Le secteur minier avait également un impact très négatif sur la tendance, ArcelorMittal plongeant de 6,66% à 5,42 euros, tout comme Aperam (-10,86% à 24,63 euros). Ils souffraient par effet de contagionaprès l’avertissement sur résultat de leur concurrent finlandais, le sidérurgiste Outokumpu, qui a invoqué des conditions de marché adverses en Europe et aux États-Unis.

AB Science était aussi nettement pénalisé (-5,70% à 12,57 euros) par l’annonce de l’arrêt de son étude de phase 3 sur l’utilisation du masitinib dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde afin de se concentrer sur d’autres études relatives à cette molécule, qui présentent "une probabilité de succès supérieure à 50%".

abx/fpo/cj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.