La Bourse de Paris persiste dans le rouge (-0,15%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris persiste dans le rouge (-0,15%)

A 09H29 , l’indice CAC 40 reculait de 8,19 points, à 5.307,39 points. La veille, il avait fini en repli de 0,49%.

"Avec la fin de la saison des résultats trimestriels, le marché a pris une pause", après sa forte accélération "qui lui avait permis d’atteindre des sommets la semaine dernière", a rappelé dans une note ChristopherDembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

L’euro fort, qui a franchi à nouveau mardi le seuil des 1,18 dollar, "pénalise comme toujours les places européennes et notamment le CAC 40 qui a enregistré hier (mardi) sa septième séance de baisse d’affilée", selonM. Dembik.

"Les marchés boursiers continuent de montrer de nouveaux signes de fatigue à un moment où les investisseurs pourraient être tentés de commencer à prendre leurs bénéfices alors que nous nous acheminons vers la fin de l’année", a estimé de son côté Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Du côté des indicateurs, les opérateurs de marché auront du grain à moudre avec en particulier les chiffres de l’inflation pour le mois d’octobre en France et aux États-Unis.

La zone euro publiera également ses chiffres du commerce extérieur pour le mois de septembre, tandis qu’outre-Atlantique, les ventes au détail en octobre et l’activité industrielle dans la région de New York pour le mois de novembre sont attendues.

Le taux de chômage britannique pour septembre est également à l’agenda.

- Airbus décolle -

Sur le front des valeurs, Airbus prenait la tête du CAC 40 (+3,48% à 86,45 euros) grâce à l’annonce d’une commande record de 49,5 milliards au profit de la société américaine d’investissements Indigo Partners.

Sodexo gagnait pour sa part 1,23% à 107,40 euros, fort de l’annonce du rachat de la société américaine Centerplate, spécialisée des services de restauration dans des établissements sportifs et de loisirs, pour 675 millions de dollars (environ 572 millions d’euros).

EDF se repliait en revanche de 1,70% à 10,41 euros, alors que le groupe a annoncé un recul de 4,3% de son chiffre d’affaires sur lesneuf premiers mois de l’année, à 49,7 milliards d’euros, ayant notamment souffert en Italie et bénéficié d’une base de comparaison moins favorable en France.

Esso SAF engrangeait 1,23% à 56,69 euros, profitant de la publication mardi d’un chiffre d’affaires en hausse de 6,1% au troisième trimestre, la progression des prix des produits pétroliers effaçant un léger repli de ses ventes en volume.

Ingenico grappillait 1,16% à 80,37 euros, après que le fabricant français de solutions de paiement a indiqué mardi avoir finalisé l’acquisition de la société suédoise Bambora, spécialisée dans les services de paiement électronique aux PME, pour 1,5 milliard d’euros.

Naturex s’enfonçait de 3,12% à 90,00 euros. Le groupe, spécialiste des ingrédients naturels, accélère sa croissance externe avec l’acquisition annoncée mardi de Swedish Oat Fiber (ingrédients à base d’avoine), alors que son chiffre d’affaires a reculé de 4,6% au troisième trimestre.

Chargeurs plongeait pour sa part de 6,11% à 21,97 euros, plombé par une baisse de son chiffre d’affaires de 5,2% au troisième trimestre, à 121 millions d’euros, les ventes ayant notamment été pénalisées par les événement climatiques aux États-Unis.

jra/ef/er

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.