La Bourse de Paris perd un peu terrain dans une séance très calme (-0,18%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris perd un peu terrain dans une séance très calme (-0,18%)2

L’indice CAC 40 a perdu 7,71 points à 4.312,28 points, dans un volume d’échanges très faible de 1,3 milliard d’euros. Vendredi, il avait pris 0,62%.

Le marché parisien a reculé tout au long de la séance dans une séance peu animée, en l’absence de nombreux investisseurs en ce jour férié du lundi de Pentecôte.

Le CAC 40 a toutefois limité la casse en fin de journée grâce à la légère hausse de Wall Street, en dépit d’un indicateur américain décevant, l’activité manufacturière de la région de New York ayant fortement chuté en mai pour retomber dans le rouge.

"Dans un marché où les volumes sont bien évidemment très faibles, c’est la Chine qui fait débat aujourd’hui", notamment après la publication ce week-end "d’un investissement, d’une production industrielle et de ventes au détail en dessous des attentes en avril", note John Plassard, chez Mirabaud Securities.

Ces indicateurs ont progressé mais moins fortement que prévu, confirmant la fragilité du récent sursaut enregistré par la deuxième économie mondiale.

Les marchés ont toutefois pu se rassurer avec la nette hausse des prix du pétrole en cours d’échanges américains et européens.

Cette progression est à mettre sur le compte de "la publication d’un rapport de la banque Goldman Sachs qui affirme, entre autre, que la production d’or noir devrait progressivement baisser ces prochains mois (notamment en Libye et au Venezuela) et que le prix devrait être plus élevé au deuxième semestre 2016 que lors des six premier mois de l’année", selon M. Plassard.

Les titres liés au pétrole ont terminé en hausse à l’image de Total (+0,77% à 43,15 euros), CGG (+9,84% à 0,67 euro), Vallourec (+4,71% à 3,27 euros) et Maurel et Prom (+2,57% à 3,19 euros).

Le secteur automobile a reculé, souffrant des indicateurs chinois, du fait que le fonds souverain norvégien prépare des poursuites en Allemagne contre Volkswagen et l’annonce selon laquelle le gouvernement sud-coréen va infliger une amende au constructeur automobile japonais Nissan, partenaire de Renault, accusé d’avoir manipulé les émissions polluantes des moteurs diesel d’un de ses modèles.

PSA a perdu 1,13% à 13,55 euros, Renault 0,62% à 80,25 euros et Valeo 2,78% à 136,40 euros.

Eutelsat a encore souffert (-6,79% à 18,45 euros) de la révision à la baisse de ses objectifs pour l’exercice en cours, annoncéejeudi soir, et qui avait déjà fait perdre près de 30% vendredi au titre.

jbo/fka/nas

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.