La Bourse de Paris perd du terrain, à nouveau méfiante sur la Grèce (-0,78%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris perd du terrain, à nouveau méfiante sur la Grèce (-0,78%)2

A 09H18 , l’indice CAC 40 perdait 39,17 points à 4.995,00 points. La veille, il avait pris 0,59%.

Le marché parisien repassait sous les 5.000 points, revenant à davantage de prudence concernant la Grèce.

Les indices boursiers évoluaient toujours avec "la Grèce en toile de fond", note le courtier Aurel BGC.

En outre, selon lui, "il faudra suivre les taux et l’euro, après les mouvements violents de la veille".

La forte tension observée notamment pour le taux d’emprunt de l’Allemagne, qui continuait de progresser jeudi matin mais dans une moindre mesure, pouvait entretenir la prudence des marchés.

Concernant la Grèce,plusieurs déclarations avaient laissé penser aux investisseurs qu’un accord était proche mercredi, mais une réunion tenue dans la soirée à Bruxelles était de nature à tempérer l’optimisme des marchés.

La Grèce et ses créanciers ne sont pas parvenus dans la nuit à se mettre d’accord sur les réformes à mettre en place pour débloquer rapidement une tranche d’aide financière, alors même que le pays est à court d’argent.

Il doit rembourser près d’1,6 milliard d’euros au FMI en juin, avec un premier versement de 300 millions d’euros vendredi à propos duquel le Premier ministre Alexis Tsipras s’est voulu rassurant.

"Bien que les principaux acteurs, à savoir Angela Merkel, François Hollande, Alexis Tsipras et le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker soient unanimes sur le fait de trouver une solution immédiate, le plan de réformes structurelles présenté par Athènes semble toujours insuffisant", selon les analystes chez Saxo Banque.

Pour l’heure, le climat a été jugé globalement "constructif" et "positif" à l’issue de la réunion, et les discussions vont reprendre dans les jours qui viennent, probablement avant le week-end, selon plusieurs sources européennes.

En dehors de la Grèce, les investisseurs auront très peu d’indicateurs notables à suivre en séance, si ce n’est les demandes hebdomadaires d’allocations chômage.

Ils attendent surtout le rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis pour mai qui sera publié vendredi. De bonnes nouvelles pourraient renforcer l’idée selon laquelle la Réserve fédérale américaine (Fed) devrait remonter ses taux à la rentrée.

"Les signaux encourageants se multiplient aux Etats-Unis. La publication du Beige Bookde la Fed hier (mercredi) soir donne un message positif, qui devrait être confirmé demain (vendredi) par la publication des chiffres de l’emploi", estiment les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

Parmi les valeurs, les banques perdaient du terrain, le secteur étant sensible au dossier grec. BNP Paribas perdait 0,88% à 56,27 euros, Crédit Agricole 1,19% à 13,69 euros et Société Générale 0,67% à 43,02 euros.

Plusieurs grandes capitalisations pesaient sur la tendance, avec Total (-1,32% à 45,77 euros) et Danone (-0,92% à 62,47 euros).

En revanche, Areva était en forte hausse (+2,86% à 9,00 euros). L’Etat a finalement tranché en faveur d’une reprise par EDF (-0,67% à 21,62 euros) de la majorité de l’activité réacteurs d’Areva et s’engage à renflouer le groupe.

Sanofi limitait ses pertes (-0,41% à 90,75 euros). Le groupe et safiliale américaine Genzyme (maladies rares, sclérose en plaques) ont annoncé que les autorités sanitaires américaines avaient accordé l’appellation de "découverte capitale" à l’olipudase alfa, un traitement de la maladie de Niemann-Pick de type B.

L’Oréal perdait 0,97% à 168,90 euros après avoir signé un contrat de licence avec la marque américaine de prêt-à-porter féminin Proenza Schouler pour la création et le développement de parfums de luxe.

Enfin, Carmat était stable (+0,03% à 64,36 euros). Le troisième patient implanté début avril avec un coeurbio artificiel Carmat "va très bien", a indiqué son concepteur, le Pr Alain Carpentier, qui a également annoncé qu’un quatrième patient pourrait être équipé "d’ici deux à trois mois".

jbo/jra/tes

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.