La Bourse de Paris perd confiance (-0,59%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le

La Bourse de Paris perd confiance (-0,59%)

A 09H27 , l’indice parisien cédait 29,17 points à 4.950,12 points. La veille, il avait progressé de 0,66%.

"Le fait que Johnson&Johnson ait dû interrompre son essai clinique d’un vaccin contre le Covid-19 (en phase 3) après qu’un des participants aux tests est tombé malade est un signe d’inquiétude", affirme John Plassard, spécialiste de l’investissement chez Mirabaud.

Environ 40 candidats vaccins se trouvent actuellementau stade des essais cliniques, et neuf sont en phase III, c’est-à-dire en phase finale.

La recrudescence de la pandémie de coronavirus depuis septembre est préoccupante et la mise en oeuvre de mesures pour freiner la circulation du virus fait craindre un étouffement de la reprise économique en cours.

Par ailleurs, le marché est confronté à des facteurs de volatilité liés à l’élection présidentielle américaine du 3 novembre, à des perspectives économiques incertaines et aux discussions sur un accord commercial post-Brexit.

"La perspective du Sommeteuropéen portant notamment sur le Brexit pourrait être cause de regain de volatilité sur les actifs libellés en livre sterling", écrit ainsi Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"L’indice ZEW du sentiment économique en Allemagne sera le principal chiffre européen de la semaine en attendant la publication des indices PMI pour octobre la semaine prochaine qui devraient guider la BCE dans son action", poursuit-il.

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE) Christine Lagarde a averti lundi les gouvernements contre lesrisques d’un arrêt brutal de leurs mesures de soutien à l’économie, mises en place pour atténuer l’impact de la pandémie, plaidant pour une "transition en douceur".

Les investisseurs attendent désormais l’indice des prix à la consommation pour septembre aux Etats-Unis et les rapports du FMI sur les perspectives économiques mondiales et sur la stabilité financière, ainsi que le rapport mensuel de l’OPEP.

"-" Sanofi et URW propulsés -

En tête du CAC 40, Unibail-Rodamco-Westfield (URW) grimpait de 2,40% à 35,48 euros, porté par un accord de vente d’un immeuble de bureaux pour quelque 620 millions d’euros à un consortium d’investisseurs institutionnels.

Sanofi, qui va procéder d’ici le premier trimestre 2021 à des soumissions réglementaires aux Etats-Unis et en Europe de son traitement phare Dupixent (dupilumab) dans le traitement de l’asthme chez les enfants de 6 à 11 ans, montait de 0,90% à 87,28 euros.

A l’autre extrémité de l’indice, Airbus reculait de 3,11% à 63,94 euros après la signature d’un accord entre les syndicats et la direction sur un plan de sauvegarde de l’emploi.

Genomic Vision était galvanisé (+26,5% à 0,52 euro) par un accord de distribution pour des tests de diagnostic rapide du Covid-19 passé avec Toda Pharma.

pan/fs/spi