La Bourse de Paris perd brièvement plus de 2%, entraînée par le pétrole

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris perd brièvement plus de 2%, entraînée par le pétrole2

A 11H40 , l’indice CAC 40 perdait 1,89% soit 82,93 points à 4.309,40 points, dans un volume d’échanges de 1,1 milliard d’euros. La veille, il avaitfini en recul de 0,56%.

La cote parisienne a ouvert sur un recul modéré, qui s’est amplifié au cours de la matinée, suivant la même pente que les cours du pétrole mal orientés depuis lundi.

"Aujourd’hui, nous pouvons supposer que le pétrole est devenu le principal moteurde la perception du risque sur les marchés financiers", a estimé Franklin Pichard, directeur de Barclays Bourse.

"Certes, les mouvements récents ne font pas forcément une tendance mais la +balance+ penche sérieusement en faveur des baisses", a-t-il observé.

"En un mois, laconfiance sur les marchés financiers a été complètement érodée. Le mois de février commence sur la même note négative que le mois précédent. Les craintes de ralentissement économique et les risques de déraillement de plusieurs pays du fait de la baisse du prix du pétrole continuent denourrir les inquiétudes à propos de la croissance", a également estimé Christopher Dembik, un économiste de Saxo Banque.

Les publications en zone euro de la matinée, à savoir un recul du chômage en décembre à 10,4% et une baisse des prix à la production industrielle pour le même mois, n’ont pas eu d’impact marqué.

Sur le terrain des valeurs, le secteur pétrolier souffrait de nouveau de la baisse des prix du pétrole, Maurel et Prom perdant 3,37% à 2,58 euros, CGG 4,05% à 0,71 euro, Technip 2,95% à 41,96 euros et Total 3,86% à 38,46 euros.

Manitou s’enfonçait de 7,78% à 15,50 euros, ses perspectives prudentes pour 2016 suscitant des inquiétudes parmi les investisseurs, malgré un chiffre d’affaires annuel en hausse de 3%, en ligne avec sa prévision révisée en octobre.

AB Science décollait de 6,88% à 10,57 euros soutenu parla recommandation par l’Agence européenne du médicament (EMA) du dépôt du dossier de demande de mise sur le marché de sa molécule phare, le masitinib, dans le traitement de la mastocytose systémique sévère.

Stallergenes Greer montait de 8,98% à 29,98 euros, soutenu par l’annoncede la "reprise imminente" de la production sur son site d’Antony (Hauts-de-Seine), qui était suspendue depuis le 2 décembre.

Gameloft perdait 1,93% à 5,07 euros après un protocole d’accord signé avec le japonais GungHo "afin de coopérer dans l’édition de jeux mobiles et de collaborer dans d’autres domaines de l’industrie du divertissement numérique".

Valeo reculait de 4,96% à 115 euros, pénalisé par l’abaissement de sa recommandation à "sous pondérer" contre "sur pondérer" par Morgan Stanley.

abx/cb/aro

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.