La Bourse de Paris ouvre en baisse, prudente avant une semaine chargée (-0,38%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris ouvre en baisse, prudente avant une semaine chargée (-0,38%)

A 09H00 , l’indice CAC 40 perdait 21,56 points à 5.490,20 points. Vendredi, il avait fini en hausse de 0,57%.

"Les opérateurs digèrent la vente des actions technologiques de vendredi aux Etats-Unis", a estiméJasper Lawler, analyste pour London Capital Group, dans une note.

"Les perspectives décevantes de Facebook et Twitter, suivant une publication mal accueillie de Netflix, ont amené des investisseurs à s’interroger sur le modèle de croissance de ces entreprises", a indiqué de son côté Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Les investisseurs abordent ainsi avec une prudence une semaine qui s’annonce chargée en actualité.

"Outre les publications microéconomiques, ce sera le tour" de la Réserve fédérale américaine (Fed) de se réunir mercredi, après la Banque centrale européenne (BCE) la semaine dernière, ont notamment relevé les analystes du courtier Aurel BGC.

Toutefois, la séance de lundi "sera peu propice à beaucoup de volatilité du fait d’un agenda économique léger", a commenté Christopher Dembik, responsable de larecherche économique chez Saxo Banque.

"Les chiffres européens et américains prévus ce jour ne sont habituellement pas propices à de réels mouvements de marché", a-t-il précisé.

Du côté des indicateurs, l’inflation provisoire pour le mois de juillet en Allemagne étaitnotamment attendue.

Dans l’après-midi, les investisseurs prendront connaissance des promesses de vente de logements en juin.

- Secteur technologique mal orienté -

En matière de valeurs, Air Liquide se repliait 2,38% à 108,85 euros, malgré la publication d’un bénéfice net en hausse de 12,1% au premier semestre, à 1,04 milliard d’euros, soutenu par un environnement économique plus porteur.

Le secteur technologique était mal orienté, affecté par lacontre-performance de Wall Street vendredi. STMicroelectronics perdait 1,20% à 18,95 euros, Atos 1,11% à 115,75 euros, Capgemini 1,55% à 111,25 euros et Soitec 0,55% à 72,40 euros.

CNP Assurances grignotait 0,61% à 19,77 euros, soutenu par un bénéfice net au premier semestre en hausse de 2,3% à 672 millions d’euros, porté notamment par ses activités à l’international et une progression de la collecte en unités de compte.

Imerys lâchait 1,67% à 67,65 euros, en dépit d’un bénéfice net en hausse de 12,7% à 194 millions d’euros au premier semestre, soutenu pardes marchés bien orientés et la contribution des acquisitions.

M6 montait de 3,25% à 18,10 euros, après avoir annoncé être entré "en négociations exclusives" avec le fonds d’investissement américain General American Capital Partners (GAPC) pour la cession à 100% des Girondins deBordeaux (Ligue 1).

Marie Brizard Wine and Spirits reculait de 1,96% à 7,50 euros, pénalisé par un repli de son chiffre d’affaires au deuxième trimestre (-11,4% à 107,9 millions d’euros).

Rubis bénéficiait (+4,58% à 51,20 euros) d’un relèvement de sa recommandation parBerenberg.

vac/fka/nas