La Bourse de Paris opte pour le vert mais reste prudente (+0,20%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris opte pour le vert mais reste prudente (+0,20%)

A 09H20 , l’indice CAC 40 prenait 10,95 points à 5.471,90 points. La veille, il avait fini en baisse de 0,22% à5.460,95 points.

"Il s’agit pour le marché d’une séance de transition entre deux journées plutôt chargées en indicateurs macroéconomiques", a estimé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Les investisseurs ont notamment pris connaissance la veille d’indices concernant l’activité dans les services en zone euro et aux Etats-Unis.

Les valeurs technologiques devraient soutenir la progression de l’indice.

"Le secteur de la technologie devrait être en verve suite au nouveau record historique du Nasdaq hier soir", ont ainsi affirmé les experts de Mirabaud Securities Genève.

Toutefois, "il y a de la nervosité par rapport à la réunion du G7 à venir cette semaine", a noté Michael Hewson, un analyste de CMC Markets, précisant que les investisseurs se montraient inquiets face à l’éventualitéde ne voir "aucun progrès" concernant les relations commerciales se matérialiser ce week-end.

Emmanuel Macron et le Premier ministre canadien Justin Trudeau se retrouvent mercredi à Ottawa pour resserrer leurs liens juste avant ce G7 qui doit se tenir vendredi et samedi au Québec.

Leurs discussions devraient se concentrer sur la décision de Donald Trump d’imposer à tous les fournisseurs des Etats-Unis de lourdes taxes sur les importations d’acier et d’aluminium, y compris à l’Europe, au Canada et au Japon, les plus proches alliés de Washington.

Par ailleurs, les investisseurs continueront à suivre attentivement la politique italienne. Malgré la stabilisation de la situation, le discours du chef du gouvernement Giuseppe Conte prononcé mardi devant le Parlement a suscité la méfiance des acteurs de marchés.

M. Conte a confirmé mardile "contrat de gouvernement" signé entre le Mouvement Cinq Etoiles (M5S, antisystème) et la Ligue (extrême droite), réaffirmant les divers objectifs du gouvernement, sans donner de détail sur le financement de différentes mesures, qui pourraient représenter plusieurs dizaines de milliards d’euros.

"Le grand oral de Giuseppe Conte ne devrait pas peser durablement sur les marchés", ont tempéré les analystes du courtier Aurel BGC.

"Il est encore bien tôt pour assurer que le gouvernement italien parviendra à tenir ses engagements", ont-ils complété.

- Thales pénalisé -

Du côté des indicateurs, l’agenda sera surtout américain.

Les investisseurs prendront connaissance au cours de l’après-midi de la balance commerciale pour avril et de la deuxième estimation de la productivité pour le premier trimestre.

Le niveauhebdomadaire des stocks de pétrole est également au programme.

En matière de valeurs, Thales perdait 1,66% à 106,95 euros, après avoir annoncé tabler sur une croissance organique comprise entre 3% et 5% en moyenne par an d’ici à 2021 et une progression de sa marge opérationnelle.

Le secteur technologique était bien orienté, à l’image de STMicroelectronics (+1,09% à 21,39 euros), Soitec (+1,10% à 82,70 euros) et Atos (+0,25% à 119,10 euros), à nouveau soutenu par le record affiché la veille par l’indice à dominante technologique Nasdaq.

Orange grapillait 0,31% à 14,67 euros, après avoir annoncé l’acquisition de 59,10% du capital de l’entreprise spécialisée dans l’étude de données et le conseil Business and Decision.

Getlink était pénalisé (-1,68% à 11,71 euros) par un abaissement de sa recommandation par Morgan Stanley.

A l’inverse, Wendel profitait (+2,60% à 118,50 euros) d’un relèvement de la sienne par HSBC.

vac/tq/spi