La Bourse de Paris ne parvient pas à conserver son élan de la veille (-0,22%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris ne parvient pas à conserver son élan de la veille (-0,22%)

A 09H33 , l’indice CAC 40 cédait 11,11 points à 5.115,92 points. La veille, l’indice avait fini en progression de 0,73% à 5.127,03 points.

Le marché ne parvenait pas à poursuivre sur sa lancée de la veille, qui avait mis fin à trois séances de repli grâce à des données positives en zone euro.

"En Europe, les marchés actions ont débuté le mois de façon positive en dépit de l’euro fort, aidés notamment par des indices manufacturiers PMI en juillet montrant que la croissance économique de 0,6% enregistrée au deuxième trimestre semble se maintenir au début du troisième trimestre", a commenté dans une note Michael Hewson,un analyste de CMC Markets.

Par ailleurs, l’enthousiasme généré par Apple à Wall Street mardi, grâce à des résultats supérieurs aux attentes, ne suffisait pas à soutenir la cote parisienne, qui était notamment minée par des résultats en demi-teinte de Société Générale.

Ce mercredi, les publications d’entreprises se poursuivent des deux côtés de l’Atlantique, tandis que l’agenda macroéconomique est relativement rempli.

Les investisseurs seront particulièrement attentifs aux chiffres de la société ADP sur l’emploi dans le secteur privé américain, prélude au rapport mensuel sur l’emploi qui sera publié vendredi. Les stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis seront aussi connus.

En Europe, les prix à la production industrielle en juin en zone euro sont attendus, tandis que l’Allemagne dévoilera les chiffres des immatriculations de voitures neuves pour juillet.

Sur le front des valeurs, Société Générale reculait de 3,89% à 48,21 euros, plombée notamment par une chute du bénéfice net et du produit net bancaire au deuxième trimestre, après le règlement d’un important litige avec le fonds souverain libyen.

Les titres liés au secteur pétrolier et parapétrolier descendaient sur fond de repli des cours de l’or noir, à l’image de TechnipFMC (-1,30% à 23,45 euros), Total (-0,68% à 43,15 euros) ou Vallourec (-1,50% à 4,91 euros).

Crédit Agricole prenait 0,30% à 14,89euros après avoir confirmé son intérêt pour le rachat de trois petites caisses d’épargne en Italie.

Arkema profitait (+2,07% à 98,49 euros) de l’annonce d’un bénéfice net en hausse de 8,8% au deuxième trimestre, soutenu par des ventes en hausse portées par les activités de spécialité et l’amélioration du secteur acrylique, et par un relèvement de son objectif opérationnel.

Natixis était porté (+3,65% à 6,41 euros) par des résultats pour le deuxième trimestre en forte hausse, nettement meilleurs que prévu, grâce à sa division de financement et d’investissement ainsi que son pôle épargne.

DBV Technologies progressait de 0,88% à 74,44 euros après l’annonce du lancement d’un essai clinique de phase III afin d’évaluer l’efficacité de son patch Viaskin Peanut contre l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 1 à 3 ans.

lem/jdy/ggy

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.