La Bourse de Paris marque une pause après trois jours de hausse (-0,62%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris marque une pause après trois jours de hausse (-0,62%)2

L’indice CAC 40 a perdu 32,18 points à 5.178,91 points, dans un volume d’échanges nourri de 4,9 milliards d’euros. La veille, il avait pris 0,36%.

Le marché parisien a ouvert en hausse au-dessus des 5.200 points, mais a rapidement faibli. Il n’a pas été aidé ensuite par la baisse de Wall Street et des statistiques américaines mitigées.

"Des chiffres relativement faibles en Allemagne et des craintes sur la Grèce entraînent des prises de bénéfices. La baisse n’est toutefois pas très marquée", explique Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale d’Oddo Securities.

En zone euro, l’activité du secteur privé s’est tassée en avril, avec une déception particulière sur l’Allemagne, selon les indices PMI. Ce même indicateur a ralenti nettement en France.

Par ailleurs, la Grèce est restée en haut de l’affiche même si les incertitudes entourant la situation du pays avaient semblé peu pesé ces derniers jours sur les indices, à la veille d’une réunion des ministres des Finances de la zone euro qui aura lieu à Riga.

Les investisseurs s’attendent à ce que le pays finisse par faire valider par ses partenaires une liste de réformes afin de toucher la dernière tranche d’aide de son programme de soutien, s’élevant à 7,2 milliards d’euros.

Enfin, le marché a reculéalors même que les résultats d’entreprises ont été de bonne facture en France.

"Une tendance très positive s’installe concernant les publications qui ne fait que confirmer le retour à la croissance de l’économie", souligne M. Jacoby.

Parmi les valeurs, Michelin a pris 6,48% à 102,00 euros, galvanisé par l’annonce d’une hausse de 5,6% de son chiffre d’affaires au premier trimestre. Le groupe a par ailleurs annoncé le lancement d’un programme de rachat d’actions de 750 millions d’euros.

Biomérieux a gagné 5,42% à 97,22 euros après l’annonce d’un chiffre d’affaires en hausse de 20,8% au premier trimestre.

Altran a progressé après l’annonce de l’arrivée de Dominique Cerutti, actuel PDG d’Euronext, dont le titre a reculé (-2,89% à 38,94 euros).

Pernod Ricard a progressé (+2,38% à 116,30 euros), profitant d’un chiffre d’affaires en hausse au troisième trimestre de son exercice décalé.

Dassault Systèmes a pris 5,23% à 69,07 euros après avoir confirmé ses objectifs de croissance pour l’exercice 2015, après la publication d’un bénéfice net en hausse de 20% au premier trimestre.

Aufeminin a chuté (-6,13% à 24,34 euros), pâtissant d’un recul de 69% du bénéfice net au premier trimestre.

jbo/fpo/jpr

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.