La Bourse de Paris marque une pause (-0,76%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le

La Bourse de Paris marque une pause (-0,76%)

A 09H39 , l’indice CAC 40 reculait de 38,17 points à 4.979,51 points. La veille, il avait fini en nette hausse (+1,39%).

Après l’embellie de l’indicateur avancé PMI mardi, entretenant l’espoir d’une reprise économique dans l’Hexagone, le climat des affaires en France s’est redressé "très nettement" en juin dans la foulée du déconfinement, enregistrant un rebond historique, tout en restant dégradé.

"Nous allons devoir nous habituer à naviguer dans un environnement économique qui va être marqué par des chiffres atteignant des extrêmes dans les mois à venir du fait de l’anomalie qu’a représenté le confinement du point de vue de l’activité économique", commente Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"Cette mise en garde sur l’interprétation des données économiques vaut également pour l’indice Ifo allemand" qui sera publié dans la matinée, indique-t-il.

Nombreux sont les observateurs qui pointent du doigt la décorrélation entre les fondamentaux économiques et la valorisation des marchés du moment, certains évoquant "un risque de bulle".

Une bulle qui "peut aller encore plus loin que celle constatée en 2000 étant donné le soutien financier, inégalé historiquement, fourni par la Fed", la banque centrale américaine, écrit Vincent Boy, analyste marché chez IG France.

Les marchés sont tiraillés depuis des jours entre les craintes sanitaires et les espoirs de reprise économique.

"L’optimisme de la réouverture des économies et les liquidités à un coût historiquement bas, favorisent l’investissement massif sur les actions et les marchés financiers en général", résume M. Boy.

Pourtant sur le plan sanitaire, la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 475.000 morts dans le monde, continue de se propager sur le continent américain et connaît des résurgences de foyers localisés en Europe, illustrés par le reconfinement mardi de deux cantons allemands.

Aux Etats-Unis, les deux prochaines semaines seront "critiques" pour répondre à une poussée "préoccupante" de l’épidémie de Covid-19, a mis en garde le Dr Anthony Fauci, immunologiste en chef de la Maison Blanche.

En Amérique latine et aux Caraà