La Bourse de Paris marche sur des oeufs en attendant la BCE (-0,39%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris marche sur des oeufs en attendant la BCE (-0,39%)

A 09H19 , l’indice CAC 40 perdait 20,17 points à 5.210 points. La veille, il avait fini à l’équilibre (-0,10%).

"La tendance est davantage à la prudence et à l’hésitation, alors que le reste de la semaine devrait être beaucoup plus chargé. En effet, la Banque centrale européenne est attendue jeudi et les investisseurs scruteront le moindre indice permettant d’en savoir plus sur l’avenir de la politique monétaire", a observé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chezSaxo Banque.

La réunion de jeudi constitue le rendez-vous majeur de cette semaine. Les investisseurs nourrissent l’espoir que la BCE clarifiera ses intentions, notamment après des déclarations de son président Mario Draghi laissant entrevoir un début de réduction du programme de rachat d’actifs.

Pour patienter avant cette échéance, les investisseurs s’intéresseront au baromètre allemand ZEW de la confiance des milieux financiers en juillet et à l’inflation britannique en juin.

Outre-Atlantique, les prix à l’importation en juin et les flux de capitaux investis à long terme en mai sont également au programme.

- Montée en puissance des résultats -

"Par ailleurs, la microéconomie devrait reprendre ses droits dans les séances et les semaines à venir. Les résultats des entreprises américaines seront en première ligne et devraient permettre de tester la crédibilité de la valorisation des indices américains. Il pourrait d’ailleurs s’agir d’un catalyseur décisif pour des marchés en quête de direction claire", a ajouté M. Dembik.

Sur le terrain parisien des valeurs, Gecina souffrait (-3,40% à 134,90 euros) d’un résultat net récurrent en repli de près de 23% au premier semestre.

Virbac à l’inverse profitait (+2,55% à 144,55 euros) d’une hausse de ses ventes de 7,5% au deuxième trimestre à 234,8 millions d’euros, grâce notamment à un rebond aux États-Unis, marché qui avait plombé son début d’année.

Fnac Darty prenait 0,38% à 76 euros alors qu’un duo, composé d’Enrique Martinez et de Jacques Veyrat, a été nommé pour diriger le groupe, en remplacement du PDG Alexandre Bompard, en partance pour prendre la tête de Carrefour (-0,30% à 21,83 euros).

BNP Paribas reculait de 0,61% à 65,46 euros, après s’être vu infliger une amende de 246 millions de dollars pour des "pratiques douteuses"sur le marché des changes par la Réserve fédérale américaine.

Nokia baissait de 2,74% à 5,35 euros dans le sillage de la contre-performance de son concurrent Ericsson qui va engager des mesures supplémentaires de rationalisation après avoir essuyé une nouvelle perte nette au deuxième trimestre dans une conjoncture adverse qui devrait encore se dégrader.

Sodexo était pénalisé (-0,98% à 100,90 euros) par un abaissement de sa recommandation à "neutre" par Morgan Stanley.

abx/mch/ggy

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.