La Bourse de Paris lâche un peu de lest (-0,23%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris lâche un peu de lest (-0,23%)

A 09H20 , le CAC 40 lâchait 11,92 points à 5.123,36 points. Vendredi, il avait fini en hausse de 0,27%.

Les investisseurs vont continuer ces jours-ci "de s’interroger sur la politique de Donald Trump alors que ce dernier semble rompre avec l’isolationnisme prôné pendant la campagne"", ont estimé dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC.

"Cette semaine sera aussi marquée par le début de la saison de publication des résultats des Etats-Unis, avec plusieurs gros morceaux dès jeudi (JPMorgan, Wells Fargo et Citigroup)", ont-ils ajouté.

En outre, selon M. Dembik, "la Grèce revient sur le devant de la scène alors qu’une réunion de l’Eurogroupe se tenait à Malte vendredi dernier dans le but de verser une nouvelle tranche d’aide au pays".

Du côté des indicateurs, la Banque de France (BdF) a revu légèrement à la baisse lundi sa prévision de croissance pour l’économie française au premier trimestre, à 0,3% du PIB, en raison notamment d’une production industrielle moins dynamique en mars qu’au mois de février.

La séance s’annonçait par ailleurs calme, en dehors de la production industrielle italienne au mois de février, à l’orée d’une semaine écourtée par le long week-endde Pâques, qui donnera lieu à une trêve de quatre jours à compter de vendredi.

La Banque centrale européenne (BCE) présentera toutefois ce lundi son rapport annuel 2016.

Aux Etats-Unis, le marché continuera à suivre plusieurs interventions de membres de la Fed, dont celle de sa présidente, Janet Yellen, attendue après la clôture des places européennes.

- Air France en grande forme -

Sur le front des valeurs, Air France-KLM grimpait nettement (+2,85%à 7,15 euros), dopé par une hausse de 5,0% du nombre de passagers transportés en mars sur un an, grâce notamment à l’ouverture de nouvelles destinations par sa low cost Transavia.

Vivendi déclinait en revanche (-0,44% à 18,00 euros). Le groupe français, principal actionnaire de Telecom Italia, a présenté dimanche soir sa liste de dix candidats pour le conseil d’administration de Telecom Italia.

EDF reculait également (-0,45% à 7,96 euros) alors que le décret autorisant la fermeture de la centrale de Fessenheim, promesse phare de François Hollande, a été publié dimanche, mais laisse certains anti-nucléaires sceptiques, tandis que les syndicats d’EDF dénoncent un "enfumage" et promettent des recours.

Vinci lâchait 0,13% à 74,44 euros après que sa filiale Eurovia a annoncé lundi s’être renforcée dans le désamiantage en milieu industriel avec la reprise des activités de la société spécialisée Prestosid.

Cap Gemini s’appréciait à l’inverse de 0,15% à 88,19 euros alors que le groupe français de services informatiques a dit envisager d’acquérir pour 50 millions de dollars les opérations nord-américaines de l’entreprise Ciber, un prestataire de services informatiques de proximité en faillite.

Groupe Flo voyait sa cotation suspendue, à sa demande, alors que la société de restauration en difficultés s’apprête à faire une annonce sur l’offre de reprise récemment déposée par Groupe Bertrand.

jra/fpo/php

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.