La Bourse de Paris hésite dans un marché préoccupé par le pétrole (+0,16%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris hésite dans un marché préoccupé par le pétrole (+0,16%)2

A 09H53 , l’indice CAC 40 prenait 6,78 points à 4.290,77 points. La veille, il avait chuté de 2,47% à 4.283,99 points.

"Dans ce contexte de forte aversion au risque, il est de moins en moins improbable que le CAC 40 chute sous les 4.200 points", estime Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque.

Les places asiatiques étaient à nouveau lestées mercredi par la rechute des cours du pétrole passés sous la barre des 30 dollars, alors qu’ils tentaient de se reprendre dans la matinée.

La Bourse de Tokyo a clôturé en forte baisse de 3,15% mercredi, Hong Kong a perdu 2,34%, Shanghai 0,38% tandis que Shenzhen a pris 0,47%.

"La chute du pétrole n’est pas catalysée par de nouvelles informations", soulignent les analystes de Aurel BGC.

"Les marchés se dégrisent progressivement après la propagation de l’idée lancée par Moscou, sans fondement solide, d’une baisse possible de l’offre des pays producteurs", poursuivent-ils.

"En l’absence des banques centrales dont les prochaines réunions sont prévues en mars, seul un rebond technique pourrait permettre éventuellement de renouer à court terme avec une tendance positive", estime encore M. Dembik.

L’agenda est par ailleurs chargé en statistiques alors que le marchéprendra connaissance en zone euro des indices PMI composite et dans le secteur des services pour le mois de janvier.

Les investisseurs seront par la suite attentifs à la publication d’indicateurs aux Etats-Unis où sont attendus pour le mois de janvier les chiffres ADP de l’emploi dans le secteur privé ainsi que l’indice ISM d’activité dans les services.

Les stocks hebdo de brut feront également l’objet d’une attention particulière, les analystes anticipant une nouvelle hausse des réserves américaines d’or noir, de nature à aggraver la situation de surabondance del’offre.

Parmi les valeurs, LVMH bondissait de 6,13% à 154,00 euros, tiré par des ventes record en 2015, de 35,67 milliards d’euros, en hausse de 16%, tandis que le bénéfice net s’affiche à 3,57 milliards d’euros, en baisse de 37% en raison d’une base de comparaison défavorable.

Unibail-Rodamco prenait 2,93% à 231,60 euros, conforté par une année 2015 jugée "excellente", malgré un repli de l’activité en France au mois de novembre dû aux attentats, avec un résultat net récurrent à 1,03 milliard d’euros.

Bouygues Telecom perdait 0,34% à 35,23 euros,alors que l’opérateur a présenté à la presse sa nouvelle filiale, Objenious, lancée en novembre et spécialisée dans les objets connectés, dont la mission sera de superviser le déploiement du réseau LoRa (Long Range), tout en proposant des applications aux entreprises clientes.

Par ailleurs, sa filiale, la société Colas prenait 0,41% à 134,70 euros, après avoir annoncé qu’elle allait céder à des fonds d’investissement sa participation dans la société concessionnaire de l’A63 dans le Sud-Ouest, pour 98 millions d’euros.

Axa cédait 1,21% à 21,71 euros. Legroupe va céder ses activités bancaires en Hongrie moyennant une perte exceptionnelle d’environ 80 millions d’euros qui a été provisionnée, a indiqué mercredi le géant français de la banque et de l’assurance.

Sanofi baissait de 1,57% à 74,09 euros après avoir annoncé qu’il allait se lancer dans la course mondiale contre le virus Zika, espérant avoir une longueur d’avance sur la concurrence grâce à son savoir-faire contre la dengue notamment, un virus de la même famille.

Vallourec progressait de 2,04% à 4,20 euros. Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron apointé du doigt mardi dans Le Figaro la responsabilité de la direction dans les déboires du groupe, jugeant "tardive" la réaction de l’entreprise à ses difficultés.

Vinci était dans le rouge (-0,59% à 62,49 euros) après avoir signé avec le ministère de l’Ecologie un contrat deconcession pour la construction de la rocade autoroutière de contournement de Strasbourg, représentant un investissement de 500 millions d’euros.

Les valeurs liés au secteur des matières premières tentait de rebondir, Total prenant 0,54% à 38,42 euros, Technip 0,80% à 41,60 euros etArcelorMittal 1,35% à 3,29 euros.

as/cb/mcj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.