La Bourse de Paris hésite avant l’inflation en zone euro (+0,09%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris hésite avant l’inflation en zone euro (+0,09%)2

A 09H34 , l’indice CAC 40 prenait 4,43 points à 5.087,95 points après avoir ouvert en léger repli.La veille, il avait nettement progressé de 0,98%.

"Dernière séance du premier trimestre, le principal indicateur économique sera la première estimation des prix à la consommation en zone euro, au mois de mars", relève dans une note le courtier Aurel BGC. "Mais de nombreuses autresstatistiques sont attendues de part et d’autre de l’Atlantique", fait-il remarquer.

En Europe, sont attendus les chiffres du chômage en zone euro pour le mois de février ainsi que la première estimation de l’inflation en mars tandis qu’en Allemagne, les ventes au détail ont reculé moins fortement que prévu en février.

"La publication du taux d’inflation en zone euro pour le mois de mars posera la question de la pérennité de la faiblesse des prix qui a imposé à la BCE la mise en oeuvre de mesures exceptionnelles", rappellent les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

La Banque centrale européenne (BCE) a mis en place un vaste programme de rachats d’actifs pour soutenir l’économie fragilisée de la zone euro.

Cette politique a contribué à soutenir les marchés, qui l’avaient largement anticipé. Dans ce contexte, le CAC 40 qui a beaucoup grimpé depuis le début de l’année, "pourrait afficher ce soir sa meilleure performance trimestrielle depuis 5 ans", indique Aurel BGC.

Par ailleurs, la dernière estimation de la croissance en Grande-Bretagne pour le quatrième trimestre est également au programme.

AuxEtats-Unis, les investisseurs suivront notamment la confiance des consommateurs pour le mois de mars.

Les marchés s’interrogent en revanche sur le calendrier qu’adoptera la banque centrale américaine (Fed) pour remonter ses taux directeurs, une décision qui dépend notamment de la bonne tenue de l’économie aux Etats-Unis.

Enfin, les investisseurs semblent pour l’heure avoir relégué au second plan les discussions entre la Grèce et ses créanciers.

Le plan de réformes grec, qui devait être adopté cette semaine pour que le pays obtienne un peu d’oxygène financier de ses créanciers, a pris de nouveau du retard, mais le Premier ministre Alexis Tsipras a assuré lundi soir chercher "un compromis honnête" avec les créanciers du pays.

Du côté des valeurs, Valeo perdait 2,27% à 139,90 euros. La banque publique d’investissement Bpifrancea annoncé avoir engagé la cession d’environ 1,7% du capital (1,3 million d’actions) de l’équipementier automobile.

Faurecia (+0,46% à 41,40 euros) ne réagissait pas outre mesure à l’annonce de la création d’une co-entreprise avec Dongfeng Motor en Chine.

Orpéa cédait2,24% à 59,49 euros. Le groupe a annoncé un bénéfice net de 136,3 millions d’euros en 2014, en hausse de 16,6% par rapport à 2013, et maintient sa prévision de chiffre d’affaires pour 2015.

Vranken-Pommery Monopole gagnait 3,05% à 27 euros, après avoir publié un bénéfice net part du groupe 2014 multiplié par plus de trois.

Direct Energie grimpait de 9,31% à 11,04 euros après avoir réalisé en 2014 un résultat net en hausse de 136%, à 15,2 millions d’euros.

Groupe Crit progressait de 2,53% à 50,97 euros après avoir particulièrement bien résisté en 2014 à la déprime du secteur de l’intérim.

cc/boc/mml

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.