La Bourse de Paris hésite avant l’inflation britannique (+0,05%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris hésite avant l’inflation britannique (+0,05%)2

A 09H23 , l’indice CAC 40 prenait 2,28 points à 4.587,11 points. La veille, il avait progressé de 0,57%.

"La fin des épisodes grec et chinois a permis aux marchés financiers de tomber dans la torpeur estivale, à une semaine du retour de vacances des acteurs économiques", notent les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

"La chute des marchés chinois (...) est susceptible de peser de nouveau sur les marchés occidentaux", estiment cependant les stratégistes du courtier Aurel BGC.

Les actions européennes avaient accusé le coup la semaine dernière d’une dévaluation surprise du yuan avant de se reprendre.

Mais la Bourse de Shanghai a baissé de 6,15% mardi, inquiète de la morosité de l’économie.

"Les investisseurs s’interrogent toujours sur les conséquences pour les marchés du nouveau mécanisme de fixation du taux de change du yuan", ajoute Aurel BGC.

En Europe, les opérateurs ont cependant affiché un certain soulagement en début de semaine après l’accord sur un troisième plan d’aide international à la Grèce, "qui pourrait bien être approuvé par les différents Parlements européens, l’Allemagne étant appelée à voter demain", indique pour sa part Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Mercredi matin, la chancelière et son ministre des Finances Wolfgang Schäuble viendront devant les députés plaider un vote en faveur de ce plan accepté vendredi par l’Eurogroupe, dans lequel un absent se fait toutefois remarquer : le Fonds monétaire international.

Les investisseurs auront par ailleurs peu de choses à se mettre sous la dent en dehors de l’inflation en Grande-Bretagne et des mises en chantier de logements en juillet aux Etats-Unis.

"La nervosité devrait cependant être de mise à un jour du vote concernant la Grèce en Allemagne et de la publication des minutes (compte rendu, ndlr) de la Fed", signale John Plassard, de Mirabaud Securities.

Les marchés attendent le compte rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine (Fed), qui sera publié mercredi soir après un chiffre d’inflation outre-Atlantique.

Du côté des valeurs, le secteur pétrolier et parapétrolier reculait, plombé par la poursuite de la chute des cours du brut. CGG perdait 0,84% à 3,89 euros, Maurel et Prom 0,86% à 4,96 euros, Vallourec 0,71% à 12,57 euros, Technip 0,57% à 48,148 euros et le poids lourd de la cote Total reculait de 0,43% à44,30 euros.

cc/fpo/mml

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.