La Bourse de Paris hésite au début d’une journée chargée (-0,14%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris hésite au début d’une journée chargée (-0,14%)2

A 09H29 , l’indice CAC 40 perdait 7,14 points à 4.997,32 points. La veille, il avait reculé de 0,41%.

"Le calendrier du jour est très chargé", soulignent dans une note les analystes du courtier Aurel BGC, avec à l’agenda des indicateurs d’activité en zone euro, "le principal rendez-vous" étant selon eux la réunion de la BCE, qui devrait mettre en avantsa volonté de mener à terme ses rachats massifs de dettes, destinés à soutenir l’économie de la zone euro.

La réunion "ne devrait pas réserver de surprise particulière", estiment les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC. "Toutefois, selon eux, plusieurs dossiers importants devraient être traités par Mario Draghi", le président de l’institution.

Parmi ces dossiers, l’ombre de la Grèce planera sur la conférence de presse très suivie de Mario Draghi qui suit la réunion de la BCE.

Les négociations pour parvenir au déblocage d’une tranche de prêtsvitale à la survie financière du pays sont entrées dans une phase décisive avec la mise au point, par Athènes et ses créanciers, de deux programmes de réformes concurrents que les protagonistes ont quelques jours pour concilier.

Une première confrontation entre les propositions desuns et des autres devrait intervenir mercredi soir lors d’une rencontre entre le Premier ministre grec Alexis Tsipras et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Les investisseurs auront aussi du grain à moudre côté indicateurs, avec en zone euro le commerce de détail en avril et les chiffres du chômage en plus d’indicateurs d’activité.

Outre-Atlantique, les publications ne tarissent pas avec à l’agenda les chiffres ADP de l’emploi dans le secteur privé en mai, le commerce extérieur d’avril, l’indice ISM d’activité dans les services en mai.

Les investisseurs attendront également le Livre Beige de la Banque centrale américaine (Fed) sur l’état de l’économie du pays, toutefois publié après la clôture des places boursières européennes.

Les marchés cherchent à anticiper la date que choisira la Fed pour remonter ses taux directeurs, une décision qui dépend notamment de la teneur de la reprise aux Etats-Unis.

Du côté des valeurs, Euronext progressait de 1,07% à 39,53 euros après avoir présenté une progression de son activité au comptant en mai sur un an.

Gecina gagnait 0,21% à 117,10 euros, profitant de l’annonce de l’acquisition de deux immeubles emblématiques à Paris et La Défense pour un montant total de 1,24 milliard d’euros.

Accor prenait 0,34% 50,39 euros, le marché accueillant favorablement le changement de nom du groupe en "AccorHotels" et l’ouverture d’une plateforme de réservation en ligne aux hôteliers indépendants, dans le but de contrer les sites de réservation tels que Booking.

Solucom grimpait de 2,92% à 45,50 euros, bénéficiant de l’annonce d’un bénéfice net en hausse de 15% sur son exercice décalé 2014/2015, achevé fin mars.

Publicis Groupe reculait de 0,49% à 71,63 euros après l’acquisition de l’agence média indépendante Match Media en Australie.

cc/fka/vm

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.