La Bourse de Paris finit en nette hausse, toujours soutenue par la BCE (+0,94%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris finit en nette hausse, toujours soutenue par la BCE (+0,94%)2

L’indice CAC 40 a pris 46,16 points à 4.963,51 points, dans un volume d’échangesnourri de 4,1 milliards d’euros. La veille, le marché avait rebondi de 0,99%.

Le marché parisien n’a cessé de progresser depuis l’ouverture, en dépit d’un bref ralentissement au début de la conférence de presse du président de la BCE, Mario Draghi. De son côté, Wall Street a ouvert en hausse.

Le CAC 40 a même atteint un nouveau plus haut historique depuis juin 2008 en séance à 4.974,64 points pendant que M. Draghi s’exprimait.

La BCE, qui va débuter son vaste programme de rachat de dettes publiques et privées le 9 mars, comme l’a annoncé M. Draghi,a conforté l’optimisme du marché.

"La réaction du marché reste positive mais limitée car la plupart des grosses annonces étaient faites", souligne Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

"La performance des mois précédents" sur le marché "a été faite quasiment uniquement sur le message de la BCE", qui avait annoncé l’extension de son programme aux dettes souveraines fin janvier, poursuit l’analyste, même si le marché a apprécié l’idée que le programme "pourra aller au-delà de 2016" si le contexte économique l’exige, fait-il remarquer.

"Lemarché salue surtout la révision à la hausse des perspectives de croissance ainsi que le fait que l’inflation va remonter, ce qui signifie que la politique monétaire de la BCE sera accommodante sur la durée", résume de son côté Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque.

LaBCE a relevé ses prévisions de croissance du Produit intérieur brut en zone euro pour 2015 et 2016. Elle a abaissé ses prévisions d’inflation pour 2015 mais relevé celle pour 2016.

Parmi les valeurs, Gemalto a souffert (-2,58% à 70,34 euros), le marché retenant davantage la baisse de 14% du bénéfice net en 2014 que le relèvement de ses prévisions pour 2017.

Numericable-SFR a été recherché (+4,34% à 58,92 euros) après avoir publié un résultat brut d’exploitation consolidé en hausse de 15%.

Carrefour a fini en hausse (+2,38% à 30,37 euros) après avoir enregistré en 2014 un bénéfice net en baisse de 1,5% et annoncé que son PDG, Georges Plassat, en convalescence depuis début février, reprendra ses fonctions "avant la fin du mois d’avril".

cc/alv/cj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.