La Bourse de Paris finit en nette hausse, proche des 5.100 points (+0,98%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris finit en nette hausse, proche des 5.100 points (+0,98%)2

L’indice CAC 40 a pris 49,46 points à 5.083,52 points, dans un volume d’échanges modéré de 3,7 milliards d’euros. Vendredi, il s’était relancé en gagnant 0,55% après deux jours de baisse.

Après avoir ouvert en timide hausse, le marché parisien est parti plus nettement de l’avant, s’appuyant notamment sur la bonne tenue de Wall Street qui a ouvert dans le vert.

Les investisseurs ont eu peu de choses à se mettre sous la dent au cours d’une séance dénuée de rendez-vous majeurs. Le marché en a cependant profité pour progresser, "dans le sillage du marché américain", souligne Guillaume Garabédian, un conseiller de gestion chez Meeschaert Gestion Privée.

En Allemagne, l’inflation a accéléré en mars, prolongeant son rebond de février après avoir brièvement séjourné en territoire négatif au mois de janvier.

Ce chiffre "va nourrir l’espoir que le récent recul des prix n’était qu’un phénomène temporaire qui aura des effets positifs sur l’économie", indiquent dans une note les économistes de Capital Economics.

Aux Etats-Unis, l’inflation est demeurée basse en février sur un an mais a stabilisé son ralentissement. Les revenus des ménages ont quant à eux poursuivi leur hausse en février tandis que leurs dépenses ont modestement progressé.

"Le marché monte sans grande nouvelle. Le trimestre se termine demain et les investisseurs font un peu d’habillage de portefeuilles avec toujours les mêmes secteurs qui grimpent, comme les banques et l’automobile", explique de son côté Xavier de Villepion, vendeurd’actions chez HPC.

Parmi les valeurs, Lafarge a fini en nette baisse , alors qu’un actionnaire important, Eurocement, s’oppose à l’accord trouvé pour conclure la fusion avec Holcim, selon un courtier.

Le secteur automobile et ses sous-traitants a étérecherché, notamment Valeo (+3,25% à 143,15 euros), Renault (+2,86% à 86,08 euros) et Michelin (+1,55% à 93,16 euros).

Les valeurs bancaires se sont bien comportées à l’image de Société Générale (+2,18% à 45,63 euros), BNP Paribas (+1,90% à 57,26 euros) et Crédit Agricole (+2,09% à 13,90 euros).

Genfit a retrouvé un peu de vigueur (+15,79% à 32,78 euros) après s’être effondré de plus de 44% vendredi en raison d’un mauvais accueil réservé à une étude clinique menée sur la molécule phare de la société.

STMicroelectronics a pris 3,64% à8,73 euros alors que des rumeurs évoquent le rachat du fabricant de composants électroniques américain Altera par Intel.

Alcatel-Lucent a lui aussi été recherché (+3,43% à 3,52 euros) : l’équipementier français en télécommunications est l’un des trois principaux fournisseurs retenus par China Telecom pour le déploiement des services très haut débit mobile à travers la Chine.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.