La Bourse de Paris finit en hausse de 1,40%, au-dessus du seuil symbolique des 5.200 points

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris finit en hausse de 1,40%, au-dessus du seuil symbolique des 5.200 points2

L’indice CAC 40 a pris 72,09 points à 5.208,95 points, au plus haut en clôture depuis le 17 janvier 2008, dans un volume d’échanges modéré de 3,6 milliards d’euros. La veille, le marché parisien avait perdu 0,28%.

La cote parisienne a ouvert en légère hausse avant d’accélérer la cadence dans la matinée, confortée par le compte-rendu du Comité monétaire de la Fed, franchissant le seuil symbolique des 5.200 points quelques minutes avant la clôture. De son côté, la Bourse de New York a ouvert sur une note stable.

"Le marché a très bien accueilli le compte-rendu du FOMC", le Comité de politique monétaire de la Fed, remarque Pierre Martin, un analyste de Saxo Banque.

Plusieurs membres de la Fed ont estimé que la situation économique serait de nature à justifier une première hausse des taux dès le mois de juin, selon le compte rendu de la réunion du Comité monétaire de mars, publié mercredi soir après la clôture des places boursières européennes.

Mais d’autres participants ont jugé que "la chute des prixde l’énergie et l’appréciation du dollar pourraient continuer à peser sur l’inflation à court terme", conduisant à une hausse des taux d’intérêt plus tard dans l’année.

"Les marchés actions sont globalement rassurés par ce rapport" même s’il concerne une réunion qui s’est tenue"avant les chiffres de l’emploi" américain parus vendredi et qui sont ressortis moins bons que prévu, poursuit-il.

La banque centrale américaine s’appuie en effet largement sur les indicateurs économiques, et notamment l’emploi, pour piloter sa politique monétaire.

A ce titre, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté un peu moins que prévu, faisant tomber la moyenne sur quatre semaines au plus bas depuis 15 ans, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Ces indicateurs sont ressortis "assez fidèles au consensus", relève M. Martin.

Sur le terrain des valeurs, Lafarge a progressé de 5,72% à 63,77 euros alors que le groupe suisse Holcim a annoncé qu’Eric Olsen, 51 ans, sera le directeur général du futur ensemble Lafarge/Holcim.

Seb a souffert d’un abaissement de recommandation à "neutre" contre "acheter" par le courtier UBS.

CGG a pris 4,30% à 6,28 euros après avoir annoncé que le taux d’utilisation effectif de ses navires s’était établi à 92% au premier trimestre 2015, comme lors des trois trimestres précédents.

Vivendi a gagné0,95% à 23,89 euros après être parvenu à un accord avec le fonds américain PSAM pour la distribution de 6,75 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires d’ici 2017.

cc/gbh/gib

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.