La Bourse de Paris ferme en nette hausse de 1,42% à 5.203,44 points

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris ferme en nette hausse de 1,42% à 5.203,44 points

L’indice CAC 40 a gagné 72,95 points à 5.203,44 points, dans un volume d’échanges moyen de 3,3 milliardsd’euros. La veille, l’indice avait fini en hausse de 0,46%.

Au cours de la semaine écoulée, la cote a gagné 1,40%. Ses gains depuis le 1er janvier atteignent 7,02%.

Après une ouverture en léger recul, la cote parisienne a timidement progressé avant de s’apprécier franchement à la publication du rapport mensuel sur l’emploi outre-Atlantique.

Ce rapport, point d’orgue de la séance, a dépassé les attentes des analystes, les créations d’emplois ayant connu une nouvelle embellie en juillet tandis que le taux de chômage est retombé à un plus bas niveau en16 ans.

"L’ensemble de cette publication est bon. Les créations d’emploi sont meilleures qu’attendu, les chiffres précédents sont révisés à la hausse et le salaire moyen progresse aussi", a observé Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

"Ces derniers temps les données liées à l’inflation américaine sont mitigées, or là il n’y a pas de dégradation. Parallèlement les prix matières premières se reprennent. Cela pourrait donc pousser la Réserve fédérale américaine à prendre des décisions monétaires pour normaliser sa politique", a-t-il développé.

"Cette publication a du coup généré une progression du dollar et donc une baisse de l’euro qui a offert aux marchés européens une bouffée d’oxygène", a-t-il poursuivi.

- Secteur bancaire en hausse -

Les États-Unis ont aussi publié leur déficit commercial, tombé au plus bas depuis huit mois en juin.

En zone euro, l’Allemagne a déjoué favorablement les attentes en dévoilant les commandes à l’industrie, qui ont maintenu leur rythme de hausse en juin.

Sur le front des valeurs, Vinci a pris 1,97% à 77,05 euros après que sa filialeVinci Energies a annoncé l’acquisition de la société canadienne ADM Systems Engineering, pour enrichir son portefeuille de services industriels outre-Atlantique.

Les valeurs du secteur bancaire ont rebondi au terme d’une séance compliquée pour le secteur, à l’image de Société Générale , Crédit Agricole (+1,05% à 14,97 euros) et BNP Paribas (+1,34% à 68,12 euros).

Schneider Electric a gagné 2,12% à 68,80 euros, sans être pénalisé par l’abaissement d’un cran par l’agence d’évaluation financière Moody’s de sa note d’endettement long terme.

Vicat a souffert (-5,29% à 59,65 euros) après un semestre perturbé par la météo et par un contexte difficile en Egypte, même si le groupe cimentier continue de viser "une amélioration de ses performances" en 2017.

Spie a reculé (-0,25% à 22,21 euros) après un abaissement de sa recommandation à "conserver" contre "acheter" auparavant par Kepler Cheuvreux, tout comme Euronext (-0,53% à 49,55 euros), abaissé de "acheter" à "conserver" par ABN Amro Bank.

Maisons France Confort a cédé 1,01% à 60,95 euros en raison d’un chiffre d’affaires légèrement inférieur aux attentes d’analystes au premier semestre, malgré la confirmation d’une prévision de croissance forte et d’une rentabilité encore améliorée en 2017.

abx/aro/nas

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.