La Bourse de Paris fait le choix de l’optimisme (+1,67%) avant de connaître la décision de la Fed

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris fait le choix de l’optimisme (+1,67%) avant de connaître la décision de la Fed2

L’indice CAC 40 a pris 76,47 points à 4.645,84 points, dans un volume d’échanges moyen de 3,2 milliards d’euros. La veille, le marché parisien avaitdéjà gagné 1,13%, rompant avec trois séances de baisse consécutives.

La cote parisienne a affiché sa bonne humeur et n’a pas varié ensuite alors qu’une réunion de deux jours du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine débute dans la soirée et pourrait se conclure jeudi soir par une éventuelle remontée des taux directeurs de l’institution à zéro depuis 2008.

"La cote parisienne est en forme et elle a, semble-t-il, décidé de faire confiance à la Fed et à son talent didactique pour entraîner l’adhésion quelle que soit sadécision", a estimé Xavier de Villepion, un vendeur d’actions de HPC.

"A l’échelle de l’économie américaine, une remontée des taux s’impose, mais au vu du poids des Etats-Unis dans le PIB mondial, la banque centrale américaine ne peut pas prendre sa décision sur cette seule base",a-t-il expliqué.

"La question est donc de savoir si l’institution va tenir compte des turbulences de l’été et passer son tour ou bien décider d’y aller dans 48 heures, avec force d’explications", a-t-il poursuivi.

"Mais dans les deux cas, elle devrait procéder avec doigté comme toujours" et c’est ce que retiennent aujourd’hui les investisseurs.

En attendant cette échéance clé, les investisseurs ont pris connaissance des chiffres d’inflation aux États-Unis, où les prix à la consommation ont légèrement reculé en août à cause de la chute des prix del’essence, comme s’y attendaient les analystes.

En zone euro, l’inflation a ralenti pour le même mois aussi, à 0,1%, selon l’office européen des statistiques Eurostat qui a révisé cet indicateur à la baisse.

Du côté des valeurs, Zodiac Aerospace a perdu 18,81% à 22,84 euros, affecté par un recul prévu de 40% de son résultat opérationnel courant pour son exercice 2014-15 et des commentaires d’analystes défavorables.

Virbac a reculé quant à lui de 5,38% à 178,35 euros après la publication de résultats financiers en forte baisse au premier semestre, en raison notamment des déboires d’une usine américaine.

Le secteur du luxe a en revanche été bien orienté à l’image de Hermès (+3,78% à 325,15 euros), LVMH (+3,77% à 155,55 euros) et Kering (+5,61% à 151,65 euros).

Air Liquide (+0,621,04% à 106,00 euros) a profitéde l’annonce de l’acquisition d’une filiale turque du groupe allemand de gaz industriels Messer Group.

abx/fka/jpr

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.