La Bourse de Paris fait du surplace avant l’inflation (-0,06%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris fait du surplace avant l’inflation (-0,06%)2

A 09H18 , l’indice CAC 40 perdait 3,11 points à 5.221,38 points. La veille, il avait reculé de 0,57%.

"En ce dernier jour de la semaine, la prudence devrait dominer leséchanges", font remarquer dans une note les analystes d’Aurel BGC.

"Il semble y avoir quelques signes que la vague d’achats intervenue sur les marchés européens perde un peu de sa vigueur", commente pour sa part Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Les investisseurs devraient se concentrer sur les indicateurs, avec à l’agenda un chiffre d’inflation en zone euro pour le mois de mars, deux jours après une réunion de la Banque centrale européenne (BCE).

La BCE a lancé début mars un vaste programme de rachats d’actifs s’étendant aux dettes souveraines, destiné notamment à enrayer la dynamique baissière des prix dans l’Union monétaire.

Le président de l’institution monétaire de Francfort Mario Draghi a déclaré qu’il entendait mener son programme "pleinement" à bien et en a salué "l’efficacité".

Le marché suivra par ailleurs le même indicateur aux Etats-Unis, alors que les yeux sont tournés vers la Banque centrale américaine (Fed) qui prépare les investisseurs à une remontée de ses taux directeurs, en fonction du dynamisme de la reprise outre-Atlantique.

"Aux Etats-Unis, les chiffres d’inflation dévoilés aujourd’hui pour le mois de mars pourraient directement impacter les anticipations sur l’action de la Fed", indiquent les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

La première estimation de la confiance des consommateurs en avril par l’Université de Michigan et l’indicateur composite de l’activité économique en mars par le Conference Board sont également au programme aux Etats-Unis.

Par ailleurs, "avec les réunions du G20 et du FMI à Washington, la Grèce continue de rester sur le devant de la scène", poursuit M. Hewson.

Du côté des valeurs, Accor gagnait 1,55% à 49,65 euros, profitant de l’annonce d’une progression de 7,9% de l’activité du groupe au premier trimestre 2015.

Lafarge reculait pour sa part de 1,02% à 64,06 euros. Le groupe a détaillé avec Holcim leur projet de cessions aux Etats-Unis, nécessaires pourobtenir l’approbation des autorités de la concurrence à leur fusion.

Renault perdait 0,88% à 91,41 euros. Le groupe a répété son opposition à la décision de l’Etat de lui imposer l’application d’une loi anti-spéculation, mais s’est a priori gardé de prendre des mesures concrètes pour enrayer la manoeuvre du gouvernement.

Pierre et Vacances (-0,60% à 29,82 euros) ne profitait pas de la publication d’un chiffre d’affaires en hausse de 15,8% au premier semestre de son exercice décalé.

Manitou baissait de 2,20% à 17,75 euros en dépit d’une hausse de 11% du chiffre d’affaires au premier trimestre.

Albioma profitait (+2,25% à 19,56 euros) de l’acquisition auprès du groupe sucrier Jalles Marchado de 65% du capital de la société Codora Energia, propriétaire d’une centrale de cogénération de 48 mégawatts (MW) dans l’Etat de Goias (centre du Brésil).

Etam (+5,76% à 43,90 euros) profitait de l’annonce d’un bénéfice net en hausse de 13,3% en 2014.

cc/cb/ggy

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.