La Bourse de Paris entame novembre du bon pied (+0,35%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris entame novembre du bon pied (+0,35%)

A 09H20 , l’indice CAC 40 gagnait 19,24 points à 5.522,53 points. La veille, il avait fini en légère hausse de 0,18%.

"Le mois de novembre devrait démarrer sur les chapeaux de roues aujourd’hui, les marchés étant bien partis pour l’entamer du bon pied, dans l’attente de la décision de politique monétaire de la Fed dans la soirée", a observé dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

La Réserve fédérale américaine (Fed) devrait laisser ses taux d’intérêt inchangés mercredi à l’issue d’une réunion occultée par l’attente de la décision de Donald Trump sur la personnalité qui prendra la succession de l’actuelle présidente, Janet Yellen.

Le président Donald Trump a fait savoir lundi, après avoir évalué de façon assez publique une poignée de candidats dont Mme Yellen elle-même, qu’il annoncerait sa décision jeudi.

Du côté des indicateurs, le marché automobilefrançais a connu un bond de 13,73% au mois d’octobre par rapport à la même période de 2016, poursuivant la tendance observée depuis le début de l’année, selon des statistiques publiées mercredi.

Pour le reste, l’agenda s’annonce essentiellement américain, le 1er novembre étant un jour férié dans plusieurs pays européens, dont la France.

Les investisseurs doivent en particulier prendre connaissance des chiffres ADP de l’emploi américain dans le secteur privé en octobre, souvent considérés comme un indicateur avancé des données sur l’emploi américain attendues vendredi.

Les dépenses de construction pour septembre ainsi que l’indice ISM d’activité dans l’industrie pour le mois d’octobre sont également attendus outre-Atlantique.

- Bénéteau en grande forme -

Sur le front des valeurs, Gemalto bénéficiait (+2,43% à 34,81 euros) d’un relèvement de sa recommandation à "conserver" contre "vendre" auparavant par Société Générale.

Peugeot SA prenait 1,28% à 20,63 euros après que le groupe automobile et la banque BNP Paribas ont finalisé leur acquisition conjointe des activités de financement automobile d’Opel et Vauxhall.

Faurecia grimpait pour sa part de 0,99% à 63,03 euros alors que l’équipementier automobile a annoncé mardi la création d’une coentreprise avec le constructeur chinois de voitures électriques BYD pour développer et produire des sièges pour les véhicules du groupe chinois.

Engie était à l’équilibre (+0,03% à 14,52 euros) après avoir annoncé mardi la vente de ses 75% dans trois centrales thermiques de production d’électricité au Royaume-Uni, pour une valeur d’entreprise de 205 millions de livres sterling (232millions d’euros).

Direct Energie progressait de 0,67% à 39,78 euros, fort de la conclusion du rachat pour 344 millions d’euros du producteur d’énergies renouvelables Quadran, annoncée mardi.

Bénéteau bondissait de 6,87% à 16,50 euros alors que le constructeur de bateaux aplus que doublé son bénéfice annuel sur son exercice décalé 2016/2017, à 59,7 millions d’euros contre 24,8 millions un an auparavant.

Le titre CGG, dont la cotation a repris après sa suspension mardi à la demande du groupe parapétrolier en difficulté, reculait de 0,98% à 4,06 euros. Les actionnaires de CGG, qui devaient se prononcer mardi sur le plan de restructuration du groupe, seront reconvoqués le 13 novembre, le quorum n’ayant pas été atteint.

jra/soe/nth

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.