La Bourse de Paris entame le nouveau trimestre sans tendance (-0,01%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris entame le nouveau trimestre sans tendance (-0,01%)

A 09H24 , l’indice CAC 40 cédait 0,40 point à 5.122,11 points. Vendredi, il avait fini en hausse de 0,65% à 5.122,51 points, un niveau plus atteint en clôture depuis le 10 août 2015.

"Nous avons une semaine riche en données, qui pourraient donner davantage d’éclaircissements sur l’évolution de la croissance au premier trimestre", relève dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

"La semaine à venir s’annonce (...) chargée sur le planmacroéconomique et les mouvements pourraient ainsi être plus marqués", abonde Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

La rencontre entre les présidents américain Donald Trump et chinois Xi Jinping, jeudi et vendredi, devrait en outre être l’un des points forts de ce début de trimestre. Dans un tweet jeudi soir, M. Trump a prévenu que cette rencontre serait "très difficile".

Par ailleurs, les investisseurs scruteront en fin de semaine les chiffres du chômage américain, indicateur clef de la santé de l’économie outre-Atlantique.

En attendant, plusieurs statistiques animeront cette séance, dont en zone euro le PMI manufacturier et les prix à la production industrielle en février, ainsi que les chiffres du chômage.

En France, l’indice PMI manufacturier est également attendu.

Mais c’estsurtout l’indice ISM d’activité dans l’industrie américaine, en mars, qui sera suivi de près.

Sur le front des valeurs, Schneider Electric prenait 0,64% à 69,07 euros, après l’annonce de la cession de Telvent DTN (fournisseur de données), valorisé 900 millions de dollars.

JCDecaux reculait (-0,85% à 32,71 euros). Le syndicat Autolib’ et Vélib’ Métropole a confirmé samedi avoir "classé en tête l’offre du groupement Smoovengo" pour le renouvellement du marché du vélo en partage Vélib’, décision encore à entériner qui écarte l’offre du groupement JCDecaux-RATP-SNCF.

Sartorius Stedim Biotech était mal orienté (-1,12% à 62,44 euros) après avoir annoncé l’acquisition de l’éditeur de logiciels médicaux suédois Umetrics.

Euronext gagnait 0,40% à 41,07 euros. Le groupe boursier a signé un accord avec ICE Clear Netherlands, afin que la filiale d’Intercontinental Exchange lui fournisse des services de compensation pour les produits dérivés et les marchés de matières premières, a-t-il indiqué lundi.

Plastic Omnium progressait (+0,79% à 34,41 euros), après avoir finalisé la vente au groupe américain Flex-N-Gate d’une partie de l’activité pare-chocs qu’il avait acquise auprès de Faurecia.

Maurel et Prom reculait (-0,60% à 3,31 euros). La compagnie pétrolière a divisé sa perte nette par près de deux en 2016, grâce à une baisse des coûts et une production dynamique.

Vergnet chutait (-16,8% à 0,79 euro) : le fournisseur de technologies d’énergies renouvelables est à la recherche d’un investisseur pour renforcer sa situation financière, pénalisée par des décalages de projets à court terme qui ont plombé ses résultats 2016.

lem/mch/spi

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.